Développer et moderniser le parc hydroélectrique

EDF cherche à accroître les performances des centrales existantes en investissant fortement dans leur modernisation. EDF a défini un projet industriel visant à gagner en puissance et à améliorer sa qualité d'exploitant. Le Groupe poursuit également des chantiers de développement en France et à l'international. 

Quelques récents projets majeurs de développement sur son parc hydraulique : en 2019, construction d’une nouvelle STEP (240 MW) à la Coche et rénovation pour augmenter la puissance de la centrale de la Bâthie (600 MW) et en 2020, inauguration de la nouvelle installation de Romanche-Gavet (97 MW).

2 centres de conduite hydraulique pilotent à distance et de manière coordonnée 104 centrales hydroélectriques

Ils mobilisent 14 GW en moins de 13 minutes

Gagner en puissance et en disponibilité

La puissance installée de l’hydroélectricité en France métropolitaine est de 25,7 GW (soit 18,4% du parc de production d’électricité). Elle est exploitée à près de 80 % par EDF (20,1 GW).

EDF modernise sans cesse le parc hydraulique. Tous les chantiers en cours participent à un double objectif : augmenter la performance et la disponibilité des sites.

Afin de constituer un stock d’énergie disponible à tout moment, EDF dispose de 6 STEP, stations de transfert d’énergie par pompage, représentant 5 GW de capacités installés.

EDF a consacré, en 2022, plus de 526 millions d’euros pour le développement et la maintenance de son parc de production hydraulique pour un fonctionnement optimisé en toute sûreté.

Améliorer l'exploitation hydraulique pour garantir la sûreté des approvisionnements

La modernisation du patrimoine industriel passe aussi par l'amélioration des méthodes d'exploitation et de surveillance, afin de toujours mieux répondre aux demandes d'électricité.

En Isère Drôme, EDF installe un conduit dédié à l'évacuation des sédiments du bassin du Flumet vers l’Isère. C'est la solution de gestion sédimentaire retenue pour que l'installation retrouve un fonctionnement optimisé et durable.

EDF Hydro performance

Innover avec de nouvelles typologies d'équipements

Des STEP marines 

EDF étudie des projets de STEP (station de transfert d'énergie par pompage) marines qui utiliseraient la mer en réservoir inférieur et fonctionneraient avec de l’eau des océans. Les STEP marines pomperaient cette eau salée, disponible en grande quantité à tout instant pour la stocker dans le bassin supérieur et produire de l’énergie lorsque le réseau électrique en a besoin.

Des centrales solaires flottant sur des retenues hydrauliques. 

Un des avantages du photovoltaïque flottant est qu’il permet d’avoir accès à de nouvelles superficies sans remettre en cause leur destination initiale (hydroélectricité, irrigation, etc.), comme à Lazer dans les Hautes-Alpes où EDF a installé des panneaux solaires sur la surface d'une retenue de barrage.