La diversité, source de richesse et de performance collective

Pour EDF, la diversité en entreprise est une source de richesse et un levier de performance collective, à l’image de notre société.

C’est pourquoi, le groupe EDF favorise un environnement de travail toujours plus inclusif. Il mène depuis plusieurs années une politique active de lutte contre toutes les discriminations : sexe, âge, origine, handicap, orientation sexuelle, convictions religieuses, etc.

Par ailleurs, de nombreuses actions et engagements concrets sont mis en place pour garantir le respect des salariés, de leur dignité et de leur intégrité, au cœur des valeurs du Groupe, de sa charte éthique, et de ses accords Egalité Femmes/Hommes.

Et nous sommes fiers de compter au sein de nos équipes des personnes uniques et expertes de leur domaine. 

Diapositive 1 sur 1

1/1

Lutte contre l'homophobie

  • 2015

    Publication d'un document sur le respect des orientations sexuelles en entreprise, premier groupe industriel à signer la Charte LGBT de l’Autre Cercle* le 21 décembre 2015 (Association qui lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans le milieu du travail).

  • 2019

    Publication d'un guide d’accompagnement des salariés en transition pour accompagner les RH et les managers afin de favoriser l'inclusion au sein des collectifs de travail et de l’entreprise.

  • 2020

    Participation au baromètre de l’Autre Cercle/IFOP sur la perception de l’inclusion des personnes LGBT+ au travail.

  • 2022

    Renouvellement de sa signature de la Charte de l’Autre Cercle.

    Participation au baromètre de l’Autre Cercle/IFOP sur la perception de l’inclusion des personnes LGBT+ au travail.

*L’Autre Cercle est partie prenante dans l’élaboration des principes directeurs de l’ONU pour la lutte contre les discriminations LGBTI (Lesbienne, Gay, Bi, Trans et Intersexe) dans le monde du travail.  Ces principes directeurs ont été lancés en septembre 2017 à New York. Pour en savoir plus :  https://www.unfe.org/standards/

EDF soutient également Energay**, l’association des salariés et retraités Lesbiennes, Gays, Bi et Trans (et de leurs ami·e·s), des Industries Electriques et Gazières, du groupe EDF, du groupe ENGIE et leurs filiales

**Energay est une association gay friendly qui lutte contre les discriminations dans l’entreprise liées à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre au sein des industries électriques et gazières. Elle s’attache à lutter contre toute forme d’homophobie au travail, à nouer un dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise et à mener des actions de prévention / santé. Trois valeurs guident l’action d’Energay : le respect de la personne, l’épanouissement personnel, l’engagement militant.

Par ailleurs, un dispositif de sensibilisation et formation est à la disposition des salariés au travers d’un e-learning sur le respect des orientations sexuelles et une plaquette d’information sur ce même sujet a été réalisée.

Dès 2017, l’accord de branche sur les droits familiaux a pris soin :

de rénover des primes et congés spéciaux pour évènements familiaux, en les alignant pour toutes les formes d’unions (mariage, pacs),

et d’intégrer la notion de « second parent ». Sont ainsi considérés comme « salariés parents » pour l’application des droits relatifs à la conciliation des temps de vie, les salariés ayant au moins un enfant remplissant l’une des conditions suivantes :

  • Pour lequel un lien de filiation est établi, à savoir l’enfant légitime, naturel ou adoptif ;
  • Pour lequel aucun lien de filiation ne peut être établi mais dont la présence au foyer est permanente ou prépondérante.

Depuis 2018, le Groupe a élargi son engagement en créant le printemps de la diversité. Pendant un mois, chaque salarié peut s’investir, s’informer, échanger sur son lieu de travail. En 2023, le printemps de la diversité 2023 proposera des semaines thématiques sur l’évolution des droits des personnes LGBT+ dans le monde, les bonnes pratiques de soutien à la parentalité et la conciliation des temps de vie, le sport & le handicap ou encore la question du racisme au quotidien. 

De même, le 5ème accord relatif à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes à EDF SA, signé à l’unanimité avec les organisations sociales le 3 décembre 2021, aborde également la question de l’accompagnement des salariés en transition (respect de l’identité de genre). En s’appuyant sur un guide à l’attention des managers et des RH, l’accord rappelle ainsi toutes les dispositions que peut mettre en place l’entreprise pour accompagner et soutenir les salariés en transidentité.

Lutte contre le sexisme

Dès 2016, EDF a participé à la campagne « Sexisme, pas notre genre » lancée par le gouvernement et a été la première entreprise labellisée « Entreprise engagée, sexisme pas notre genre ».

Depuis 2017, EDF est engagée au travers de ses accords collectifs égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ainsi que ses accords RSE de 2018, dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail. Pour ce faire, plusieurs outils de formation et de sensibilisation sont mis à disposition de l’ensemble des salariés.

Par ailleurs, l’entreprise est signataire de l’initiative StOpE depuis l’origine, stop au sexisme ordinaire en entreprise, un collectif d’entreprises engagées dans la lutte et la prévention du sexisme au travail. En collaboration avec ce collectif, EDF participera en 2023, pour la seconde fois, au baromètre sexisme/BVA , une enquête de perception sur les agissements sexistes et les discriminations entre les femmes et les hommes au travail.

Lutte contre les violences conjugales

Rappelons qu’1 femme sur 10 sera victime de violences conjugales au cours de sa vie.
EDF s’est naturellement engagée dans la lutte contre les violences conjugales, consciente qu’il faut sensibiliser, former, soutenir et orienter les salariées et salariés victimes vers des organismes adaptés, sans se substituer aux associations spécialisées.

  • Signature par 14 grands groupes dont EDF et une organisation patronale d’une charte contre les violences conjugales initiée par la Fondation Agir Contre les Exclusions (FACE) et la Fondation Kering ;
  • Partenariat avec l’association « FIT, une femme un toit » et sa Présidente Séverine LEMIERE dès 2016 ;
  • Partenaire de la campagne de sensibilisation #aidetacollegue, dont la marraine officielle est Blandine METAYER. Initiée par Jacques Lambert, écrivain et fondateur de la web TV webscran, cette campagne vise à sensibiliser les salariés et salariées des entreprises aux violences conjugales subies par leurs collègues de travail car ils peuvent en être les premiers témoins au quotidien.
     
  • 2018

    Année de co-construction de notre « boite à outils opérationnelle » pour prendre en charge les victimes, dans la diversité de leurs besoins et de leurs rythmes de sortie du cycle des violences, avec toutes les parties prenantes.

  • 2019

    Année de déploiement des actions d’accompagnement et de soutien pour nos salariées et salariés victimes : hébergement d’urgence, déblocage de l’épargne salariale, monétisation du CET, aides exceptionnelles et de secours, aménagement du temps de travail, horaires flexibles, travail sur un site distant, mobilité professionnelle …

  • 485

    collègues ont été accompagnés et ont bénéficié de ce dispositif depuis 2019, 480 femmes et 5 hommes.

  • 700

    Nombre de salariés formés sur le seul sujet des violences conjugales afin de sensibiliser, effacer les tabous, reconnaître les signes.

Nous tenons à rappeler notre tolérance zéro vis-à-vis de toutes les formes de discriminations et de violences. Nous positionnons ces enjeux de lutte et prévention contre les violences sexistes et sexuelles au cœur d’une politique plus globale de santé et de sécurité, qui reste la première priorité du Groupe.

Lutte contre la discrimination par l'âge

Pour lutter contre la discrimination en entreprise par l’âge et accroître la performance par la coopération entre les générations, l’entreprise a mis en place :

Un contrat de génération négocié avec les organisations syndicales qui comprend des engagements pour l’insertion durable des jeunes, pour l’emploi des seniors, et pour la transmission des savoirs et des compétences entre générations.

Un dispositif de sensibilisation et de formation avec notamment des serious games pour identifier les stéréotypes et prévenir les discriminations, ainsi qu’une formation pour développer la coopération intergénérationnelle dans un contexte professionnel.

Lutte contre la discrimination religieuse

Dès 2010, EDF a édité un guide "Repères sur le fait religieux dans l'entreprise" à l'usage des "managers et responsables RH", qui a été revu en juillet 2016.