22 déc. 2020

Des nouvelles d'Arnaud Grandjean et de sa préparation pour les Jeux Paralympiques de Tokyo

La préparation continue plus que jamais et c'est dans le cadre de l'acclimatation à la chaleur que la Fédération Française de Triathlon a reconduit l'action menée en 2019 à savoir un stage en chaleur durant l'automne pour s'entraîner dans des conditions proches de celles de la capitale nippone. Ainsi avec l'équipe de France de paratriathlon, Arnaud,  ingénieur-chercheur à la R&D d'EDF, et son guide Toumy ont passé 12 jours sur l'Île de la Réunion.

La pandémie Covid 19 a eu un fort impact sur le monde sportif au point de repousser d'un an les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo désormais prévus du 24 août au 5 septembre 2021 (J-261 de l'ouverture des Jeux Paralympiques).

Bien évidemment la préparation continue plus que jamais et c'est dans le cadre de l'acclimatation à la chaleur que la Fédération Française de Triathlon a reconduit l'action menée en 2019 à savoir un stage en chaleur durant l'automne pour s'entraîner dans des conditions proches de celles de la capitale nippone.

Ainsi avec l'équipe de France de paratriathlon, Arnaud et son guide Toumy ont passé 12 jours sur l'Île de la Réunion.

 

"Au programme, un gros volume dans les 3 disciplines en profitant des routes côtières mais aussi montagneuses du versant ouest de l'île, de créneaux de piscine réservés pour l'équipe où nous n'étions que 3 à 4 par couloir (2-3 épisodes de nage dans le lagon étaient aussi planifiés pour pouvoir admirer la faune et la flore aquatique) et enfin des sentiers du littoral et de la piste de Saint Paul en ce qui concerne la course à pied. Finalement, nous avons nagé environ 33.5km, pédalé 625km et couru 36km (reprise pour moi) au cours de ces 10 journées complètes.

En plus des entraînements classiques, nous avons réalisé des tests cyclistes à intensité sous maximale et en suivant un même protocole à 4 moments différents du stage (à notre arrivée, le jour suivant, à mi-stage et enfin le dernier jour). Ces tests vont nous permettre de mieux calibrer notre adaptation à la chaleur et à l'effort. Ils s'ajoutent aux relevés quotidiens réalisés par le data scientist de l'équipe pour suivre l'évolution de nos poids et de nos densités urinaires (2 grandeurs témoins de processus d'adaptation au nouvel environnement).
​​​​​​​Nous ressortons de ce stage boostés pour l'hiver et sans doute dans un meilleur état de forme que l'an passé à la même époque.

​​​​​​​En janvier, nous partirons en stage dans le sud de la France avec mon guide pour à nouveau réaliser un gros volume foncier et pour constater les effets attendus du passage en altitude simulée"
​​​​​​​

Possibilité de suivre l'activité d'Arnaud sur Facebook (Arnaud Grandjean – Paratriathlète) ou sur Instagram (Arnaud Grandjean – nono_bigjean).

 

Retrouvez tout le parcours de préparation d'Arnaud Grandjean en parcourant les articles précédents

 

Arnaud Grandjean, road to Tokyo 2020 !

Arnaud Grandjean : objectif Tokyo

Arnaud Grandjean : quelles nouvelles de la préparation ?