C’est quoi le V2G ?

Le V2G, appelé aussi recharge bidirectionnelle, compte parmi les solutions de recharge intelligente ou smart charging, qui désigne toutes les technologies visant à optimiser la charge, voire la décharge d’un véhicule électrique, en gérant la puissance de recharge du véhicule de façon efficace, flexible et économique.

 

La solution V2G s’adresse principalement aux entreprises et collectivités locales dont les flottes restent une partie de leur temps stationnées. En France, elle est commercialisée par Izivia, filiale à 100 % du groupe EDF, spécialisée dans les infrastructures de recharge.

Le V2G, un trio gagnant pour l’environnement, l’utilisateur et le réseau électrique.

Contribution active à la décarbonation de la flotte de véhicule d’entreprise, mais pas seulement… en permettant de :

  • recharger le véhicule électrique lorsque l’électricité est la moins carbonée ;
  • stocker dans les batteries l’électricité d’origine renouvelable, par définition variable, lorsqu’elle est produite en excédant ;
  • alimenter les sites et bâtiments des entreprises sans accentuer les tensions sur le réseau.

Solution mobilité bas carbone attractive pour l’utilisateur… en permettant :

  • des gains implicites directement générés sur la facture d’énergie (il s’agira par exemple de charger davantage le véhicule en heures creuses et de décharger au profit du bâtiment en heures pleines, pour permettre à ce dernier de consommer le moins possible) ; 
  • des gains explicites, sous la forme d’une rémunération complémentaire au prorata du service rendu au réseau.
     

Contribution à l’équilibre du système électrique.

Un véhicule électrique est une batterie de plusieurs dizaines de kWh stationnée environ 95 % de son temps. En agrégeant les batteries des centaines de véhicules du projet, la capacité virtuelle de stockage serait de 8,36 MW.

En activant en quelques secondes la charge et la décharge des batteries d’un grand nombre de véhicules électriques, cette solution peut contribuer au bon fonctionnement et à l’équilibre du système électrique français et européen. 
 

Financé par l’Union européenne. Les points de vue et opinions exprimées sont celles de ou des auteur(s) et ne reflètent pas nécessairement celles de l’Union européenne ou du CINEA. Ni l’Union européenne ni l’autorité concédante ne peuvent en être tenues responsables.