02 déc. 2021

La R&D mobilisée pour construire la France de demain

   

Pour construire la France de demain et sortir renforcés de la crise sanitaire, le Gouvernement lançait en juillet 2020 le plan France Relance : 100 milliards d’euros d’investissements sur deux ans pour la refondation économique, sociale et écologique du pays. Parmi les 3 volets que comporte ce plan (Ecologie et transition énergétique / Compétitivité des entreprises / Cohésion des territoires), le Groupe EDF est pleinement investit dans le premier pour accélérer la transition énergétique, favoriser une croissance durable et faire de la France la première grande économie décarbonée européenne. Que ça soit aux côtés de ses clients industriels ou comme chef de file de la filière nucléaire, le Groupe EDF, avec l’appui de la R&D, s’est illustré en étant impliqué dans près d’une trentaine d’appels à projets lauréats aux subventions versées par l’Etat et l’Union Européenne. On fait le bilan ?
 
_____________________

4 projets lauréats de la filière nucléaire

Pour rappel, le programme « France Relance » sur le volet nucléaire soutien la modernisation et l’innovation dans la filière nucléaire. Une filière qui participe à la production d’une énergie décarbonée et joue rôle important dans le tissu industriel français avec près de 3000 entreprises et 220000 emplois directs et indirects.
Parmi les 61 nouveaux projets français lauréats du secteur nucléaire, la R&D d’EDF est impliquée sur quatre projets collaboratifs filière : le projet ARQANE (Fabrication additive), MECANUM@ (Jumeau numérique), 3F2E (Nucléaire 4.0) et ICAREX (Jumeau numérique).
Ainsi, les projets de R&D primés dits « Usine du futur » visent à lever les verrous technologiques indispensables à la compétitivité long terme des entreprises.

 

 

Accompagnement de 22 projets lauréats pour décarboner l’industrie

La R&D est impliquée dans 22 projets sur les 99 subventionnés dans le cadre des appels à projet dédiés à l’Efficacité Energétique et la décarbonation de l’industrie du plan de Relance. Parmi les lauréats, on trouve des sidérurgistes, métallurgistes, des coopératives sucrières et des papetiers.
En appui aux équipes commerciales d’EDF et de Dalkia, les experts de la R&D ont établi les diagnostics énergétiques avant et après les actions de transformation et calculé les économies d’énergie des clients industriels.

Quelques exemples d’actions de décarbonation retenues :
•    Remplacement de fours à gaz par des fours à induction
•    Récupération de chaleur du process grâce à des pompes à chaleur ou des échangeurs pour alimenter des lignes de séchage ou pré-séchage (dans l’industrie sucrière par exemple)
•    Mise en place de compression mécanique de vapeur

 

3 projets lauréats sur la 5G

Côté réseaux électriques et plus particulièrement déploiement de la 5G sur le territoire français, 3 projets impliquant la R&D ont été lauréats.
Ces projets collaboratifs sont dédiés à des performance techniques concernant l’implémentation de la 5G en France comme la mise en place d’une plateforme 5G nationale, l’intégration de capteurs spécifiques dans une installation 5G, l’urbanisation de micro-services dans une architecture 5G ou encore la cybersécurité liée au déploiement de la 5G.

Il s’agit des projets :
•    Engage 5G & Beyond,
•    5G massive Machine Type (5G-mMTC)
•    Hierarchical disaggregated scheduling for network architectures beyond 5G (HEIDI).