Le MOX

Le MOX, ou « mixed oxides » est un mélange d'oxydes, issu du traitement du combustible usé des centrales nucléaires. Il est constitué d'un mélange d'environ 92 % d'uranium « appauvri » et de 8 % de plutonium.

Quel est le processus d'élaboration du MOX ?

Après 4 à 5 années d'utilisation dans les réacteurs nucléaires pour permettre la production d'électricité, le combustible usé est déchargé du cœur du réacteur. Il est ensuite entreposé dans une piscine au sein de la centrale pendant un à trois ans afin d'y être refroidi et de faciliter son transport vers l'usine de traitement AREVA de La Hague.

Sur place, le combustible est de nouveau entreposé une quinzaine d'années en piscine, avant de subir diverses étapes de séparation et de traitement afin d'en extraire les matières recyclables (oxydes d'uranium appauvri et plutonium) qui représentent 96 % du combustible usé.

Les 4 % restant sont des déchets non-recyclables appelés « déchets ultimes ». Ils sont entreposés à La Hague, dans l'attente de leur stockage en couches géologiques profondes prévu vers 2025.

Le combustible MOX utilisé par EDF est fabriqué à Marcoule (Gard) dans l'usine Areva de Melox.

La structure d'un assemblage de MOX est identique à celle d'un assemblage d'uranium enrichi : il est constitué de tubes appelés « crayons », dans lesquels sont empilées des pastilles de combustible.

Le MOX présente-t-il des dangers ?

Le plutonium, une fois séparé des autres éléments constituant le combustible usé, présente des risques chimiques et radiologiques spécifiques. Il doit être manipulé avec une grande précaution lors du processus de fabrication. Un protocole de sécurité doit être respecté pour protéger les manipulateurs contre les rayonnements radioactifs.

Quels sont les avantages à utiliser du combustible MOX ?

L'assemblage combustible MOX présente les mêmes caractéristiques et les mêmes performances énergétiques que les assemblages à base d'uranium naturel enrichi. Les deux types d'assemblages peuvent être exploités simultanément dans le cœur d'un même réacteur.

Le traitement du combustible nucléaire usé et le recyclage du plutonium sous forme de combustible MOX permet de réduire le volume de déchets radioactifs à vie longue (leur volume est divisé par 10) et de recycler les matières valorisables.

Il permet ainsi d'économiser les ressources d'uranium naturel. En effet, 120 tonnes de MOX permettent de remplacer environ 120 tonnes d'uranium enrichi, soit 1 000 tonnes de minerai.

Dans quelles proportions le MOX est-il utilisé sur le parc EDF ?

Actuellement, 22 réacteurs de 900 MW utilisent du combustible MOX au Tricastin, à Dampierre, à Gravelines, à St Laurent, à Blayais et à Chinon. Le 30 mai 2013, EDF a obtenu le feu vert du gouvernement pour utiliser en 2017 du MOX dans deux nouveaux réacteurs.

Teste tes connaissances avec le quiz Energie nucléaire !

Énergie nucléaire

Question 1/10
Question 2/10
Question 3/10
Question 4/10
Question 5/10
Question 6/10
Question 7/10
Question 8/10
Question 9/10
Question 10/10

Les différents types de réacteurs nucléaires

En savoir +

L'uranium : le combustible nucléaire

En savoir +

Qu'est-ce que la radioactivité ?

En savoir +