Le chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire individuel capte l'énergie du soleil pour la restituer dans de l'eau chaude sanitaire.

Présentation

Les capteurs solaires du chauffe-eau solaire (CESI) peuvent être superposés sur la toiture existante ou directement intégrés à la toiture.

Un chauffe-eau solaire avec 2 à 3,5 m2 de capteurs, installé dans le sud de la France (3 à 5,5 m2 dans le nord), permet de produire 50 à 80 % de la consommation d'eau chaude d'une famille de 3 à 4 personnes. Les jours de faible ensoleillement, une résistance électrique placée dans le ballon prend le relais afin de disposer d’eau chaude en continu.

Par rapport à une chaudière qui utilise des hydrocarbures, 1 m2 de capteur solaire économise jusqu’à 300 kg par an de rejets de CO2.

Fonctionnement

  • 1. Le captage des rayons
    Généralement placé en toiture, le capteur reçoit les rayons du soleil et retient la chaleur comme une serre.
  • 2. Le transport de la chaleur
    Cette chaleur est absorbée par le liquide caloporteur (eau + antigel) qui circule dans les tubes du capteur. Ainsi chauffé, le liquide se dirige vers un ballon de stockage.
  • 3. La restitution de la chaleur
    Grâce à un échangeur, le liquide cède ses calories à l'eau contenue dans le ballon. L'eau du ballon se réchauffe.
  • 4. L'accumulation de l'eau chaude
    Lorsque de l'eau chaude est puisée dans le ballon, elle est immédiatement remplacée par la même quantité d'eau froide du réseau d'eau du logement. Cette eau est chauffée à son tour par l'échangeur thermique.
  • 5. La circulation de liquide caloporteur
    Grâce à une pompe de circulation, le liquide caloporteur refroidi est ramené vers le capteur, où il est à nouveau chauffé. Un régulateur permet de couper la circulation du liquide lorsque l'eau du ballon est plus chaude que celle du capteur.

Les enjeux du développement durable

En savoir +

Lutter contre le changement climatique

En savoir +

La pompe à chaleur

En savoir +