L' exposition ÊtreS au travail proposée par l’association Lumières

20 mar. 2019

L' exposition ÊtreS au travail proposée par l’association Lumières

Une chercheuse de la R&D d'EDF est impliquée dans l’organisation d'une exposition photographique sur le travail commentée par des chercheurs et des experts en sciences humaines et sociales, sur les Grilles du Jardin du Luxembourg à Paris : « EtreS au Travail » du 16 mars au 14 juillet 2019.

Cecilia De la Garza, chercheuse senior en Ergonomie dans le groupe Facteurs Organisationnels et Humains de la R&D, fait partie de l’Association Lumières sur le Travail qui organise des événements articulant des points de vue artistiques culturels et scientifiques autour de la question du travail depuis 10 ans, avec les étudiants du Master 2 de Psychologie du Travail et d’Ergonomie de l’Université Paris Nanterre.

"EtreS au Travail" est une exposition parrainée par l’Organisation Internationale du Travail à l’occasion de son centenaire qui propose 80 photos de grands photographes de Magnum Photos et de photographes indépendants. Chaque photo est commentée par un expert en Sciences Humaines et Sociales: ergonomes, psychologues, sociologues, philosophes, économistes, juristes...

34 photographes du monde entier, 23 pays et 4 continents sont représentés, 38 secteurs d’activité et 57 métiers sont mis à l’honneur.

Cette exposition est une invitation à la réflexion sur le travail d’aujourd'hui et à l'aube du troisième millénaire, un hommage aux femmes et aux hommes engagé.e.s dans le quotidien dans leurs activités professionnelles, et un moment de découverte, d'émotion, d'étonnement et de questionnement personnel.

 

Un ouvrage aux Éditions Intervalles, un colloque au Sénat le 17 avril prochain et un concours photo complètent
  cet événement qui devrait faire sens pour les entreprises, les politiques, les médias et la société toute entière.

 

 

 

L'accès est gratuit, venez nombreux !

Infos pratiques sur : http://etres-au-travail.fr

 

Pour en savoir plus ...
En 2019, l’Organisation Internationale du Travail – la plus ancienne institution spécialisée du système des Nations Unies – célébrera son 100e anniversaire !
L’OIT a été fondée au moment du Traité de Versailles qui a mis fin à la première guerre mondiale sur la conviction qu’il ne saurait y avoir de paix universelle et durable sans justice sociale.Cette agence pour le monde du travail est dotée d’une gouvernance inédite qui rassemble des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs de 187 Etats.
Sa raison d’être est de mettre fin à la pauvreté et d’assurer à tous un travail et un niveau de vie décents ainsi qu’une protection contre les risques liés à la vie professionnelle.
Cent ans après la création de l’OIT, le chômage et le sous-emploi, l’inégalité et l’injustice continuent de marquer le monde du travail. L’actualité du mandat de l’OIT en faveur de la justice sociale reste intacte. Ce mandat continue de dessiner un avenir du travail prometteur pour des centaines de millions de femmes et d’hommes aspirant à une mondialisation plus juste, un développement durable respectueux de l’environnement et des générations à venir et à un progrès économique et social partagé.
Dans le même temps, sous l’effet des transformations touchant la démographie, les technologies, le climat ou l’organisation de la production et de l’emploi, le travail change. L’OIT veut se donner les moyens de comprendre ces changements pour être en mesure de jouer tout son rôle à l’avenir : comment résoudre le défi de l’emploi en garantissant l’accès à un travail décent pour tous ? Comment promouvoir la liberté d’association et de négociation collective dans ce monde du travail en mutation ? Comment éliminer le travail forcé et le travail des enfants dans le monde ? Comment lutter efficacement contre les discriminations ?
Ces questions sont parmi celles qui sont débattues dans le cadre de la préparation du centenaire de l’OIT. L’avenir du travail que nous souhaitons dépendra des réponses qui leur seront apportées. Tel est bien l’enjeu du centenaire.
Parmi les nombreuses initiatives, colloques et commémorations qui marqueront l’année 2019 à Genève et à Paris, l’organisation d’une exposition de photographies du monde du travail contribuera à sensibiliser l’opinion publique aux enjeux du travail dans le monde d’aujourd’hui et au plaidoyer en faveur du mandat de l’OIT, en révélant la place du travail dans nos vies et sociétés et pour réfléchir à l’avenir que nous voulons.

 

Tous les êtres humains, quels que soient leur race, leur croyance ou leur sexe, ont le droit de poursuivre leur progrès matériel et leur développement spirituel dans la liberté et la dignité, dans la sécurité économique et avec des chances égales.
Extrait de la Déclaration concernant les buts et objectifs de l’Organisation Internationale du Travail(Déclaration de Philadelphie) 1944