Le Mécénat de compéténces scientifiques de la Fondation EDF au service de la société civile

13 Mai. 2019

Le Mécénat de compéténces scientifiques de la Fondation EDF au service de la société civile

Faciliter l’accès du nouveau musée de Cluny aux personnes en situation de handicap, aider à soulager les douleurs chroniques, anticiper les risques de contamination des grands brûlés dans le service de l’hôpital Saint-Louis, appréhender autrement les peintures pariétales réalisées il y a 36 000 ans dans la grotte Chauvet… ces quatre projets illustrent la diversité et la spécificité du mécénat de compétences scientifiques initié et encadré par la Fondation groupe EDF : des défis scientifiques inédits, au service de la société civile, faisant appel aux compétences plurielles et à l’expertise des ingénieurs-chercheurs d’EDF.
 

Le progrès technologique au service du progrès humain

Le mécénat de compétences scientifiques et technologiques est une des formes singulières du mécénat du Groupe EDF. Il s’inscrit pleinement dans la culture de l’entreprise et croise ses traits identitaires : à la fois entreprise scientifique impliquée dans la construction de grands ouvrages et entreprise oeuvrant pour l’intérêt général.

Historiquement au service du patrimoine, de la connaissance, de la compréhension du passé et ponctué de réalisations marquantes, le mécénat de compétences scientifiques du Groupe EDF évolue, en lien avec le potentiel scientifique et technologique de l’entreprise et en réponse aux enjeux actuels de la société. Ainsi, nos soutiens embrassent aujourd’hui des champs multiples : le patrimoine, mais aussi la santé, le handicap et l’environnement. Autant de domaines susceptibles de bénéficier du transfert des technologies de pointe et des savoir-faire d’excellence des ingénieurs-chercheurs de la Recherche & Développement d’EDF.

L’apport scientifique et humain constitue en effet l’originalité de cette forme de mécénat, fruit d’une collaboration étroite entre la Fondation Groupe EDF et la R&D d’EDF. En tant que Fondation, notre rôle consiste à détecter les défis scientifiques auxquels seule la R&D est en mesure de répondre en raison de la spécificité des compétences développées pour les besoins du groupe. haque projet ouvre sur un univers différent, appelle des solutions inédites et stimule l’innovation. Cette confrontation est propice à des échanges fructueux, à une hybridation des connaissances. Les défis posés permettent d’éprouver nos technologies et de les faire progresser.

Pour les salariés d’EDF qui s’engagent sur un projet, le mécénat de compétences scientifiques est une source de fierté personnelle et au-delà une valorisation des savoir-faire de l’entreprise. Enfin, en articulant des défis scientifiques à des projets d’intérêt général, cette forme de mécénat contribue à réhabiliter la science, vecteur de progrès lorsqu’elle est mise au service de la santé, de l’environnement ou de l’accès à la culture


 
« Le mécénat de compétences scientifiques et technologiques est un partenariat entre la Fondation Groupe EDF et la R&D d’EDF. 

L’objectif est de mettre à disposition du temps de chercheur sur des projets d’intérêt général.
La R&D d’EDF a pour caractéristique de travailler pour tous les métiers du groupe. Ceci nous amène à avoir une panoplie de compétences pluridisciplinaires qui couvrent un champ très vaste qu’on rencontre rarement dans d’autres organisations. »

Jean-Paul Chabard, Directeur scientifique de la R&D d'EDF
 

1. Une autre forme d'engagement

Le mécénat est un engagement libre de la part d'une entreprise au service de causes d'intérêt général.Il peut prendre la forme d’un soutien financier, comme c’est encore majoritairement le cas aujourd’hui, mais il peut également s’appuyer sur d’autres ressources du mécène : ses produits, sa technologie, ses compétences et celles de ses collaborateurs.

Depuis 1983, le groupe EDF développe cette forme originale de mécénat, en mettant au service de la société civile, les compétences scientifiques et technologiques de ses ingénieurs-chercheurs.

Ainsi, une technologie à visée industrielle, mise au point par la Recherche & Développement d’EDF, pour les besoins de l’entreprise, peut être adaptée pour répondre à la demande d’une institution culturelle ou de santé, dans le cadre d’un projet inédit. Le mécénat de compétences scientifiques et technologiques représente une forme d’engagement spécifique. Il implique des technologies mais aussi des hommes, les ingénieurschercheurs de la R&D, sur leur temps de travail. Ces mises à disposition sont à hauteur de 300 jours par an au total.

Modéliser pour comprendre, pour voir l’invisible, pour anticiper les risques, développer des algorithmes puissants pour faire parler des masses de données… chaque projet est, selon les représentants des institutions concernées et les ingénieurs-chercheurs impliqués, une aventure d’autant plus enrichissante que le projet nécessite une immersion dans un domaine totalement nouveau, met en jeu des problématiques complexes et des compétences pluridisciplinaires.
 

2. Un mécénat en accord avec la culture d'entreprise

Mettre le progrès technologique et économique au service du progrès humain, telle est la vocation du goupe EDF. La Fondation, par son mécénat, prolonge cette mission et met en relation les ingénieurs-chercheurs de la R&D d’EDF avec des représentants de la société civile qui rencontrent des défis spécifiques.

Le mécénat de compétences scientifiques s’inscrit dans le cadre d’une politique globale de mécénat, définie en ces termes par Jean-Bernard Lévy, président directeur général d’EDF et président de la Fondation Groupe EDF : « J’ai souhaité que notre Fondation, devenue Fondation Groupe, reflète les enjeux de notre société en choisissant deux axes d’engagement : la solidarité et le progrès. L’un n’avancera pas sans l’autre et les deux contiennent l’enjeu d’un progrès qui, pour être vraiment durable, doit plonger ses racines dans l’humanisme. Pour exprimer cette ambition, j’ai fixé pour première vocation à la Fondation de mettre l’innovation au service du progrès social. Je veux que cela soit notre signature et notre apport à l’intérêt général. »
 

3. Des défis scientifiques qui impliquent des technologies et des expériences spécifiques

En dépit de l’apparente diversité des domaines d’intervention (la culture avec le musée de Cluny et la grotte Chauvet ; la santé avec le projet ANALGESIA et le Centre de traitement des grands brûlés), les projets soutenus par la Fondation Groupe EDF ont des points communs.
Chaque projet :

  • aborde une question inédite, qui demande, pour être traitée, des moyens dont ne disposent pas les institutions mécénées, qu’il s’agisse de supercalculateurs, de grands logiciels de simulation ou d’expertises dans les domaines clés de la R&D que sont notamment la modélisation et la simulation numérique mais aussi l’intelligence artificielle et le traitement des données massives ;
  • donne lieu à des rapprochements inattendus, fait se rencontrer des univers très différents et met en jeu des savoirs pluridisciplinaires ;
  • embarque les intervenants dans des aventures scientifiques et humaines sur la durée, en raison de la complexité des défis à relever ;
  • induit, dans le cadre des échanges, des questionnements nouveaux et la recherche de solutions révèle parfois des possibles insoupçonnés ;
  • enfin, en raison de leur caractère inédit et de leur portée d'intérêt général, les projets à l'issue de leur accomplissement, peuvent faire l'objet de publications.

 

Pour en savoir plus : télécharger le dossier de presse.