Biomasse

Biomasse, la deuxième source mondiale d’énergie renouvelable au monde

La biomasse est la 2ème source d’énergie renouvelable dans le monde. La combustion de matières organiques végétales ou animales permet de dégager un pouvoir calorifique utilisé pour produire de l’électricité ou de la chaleur. EDF, via trois de ses filiales, est impliqué dans cette filière qui permet de résoudre le problème de la gestion des déchets urbains ou agricoles.

Biomasse : du déchet à l’énergie

Le terme biomasse désigne un champ de matières très large : bois, déchets des industries de transformation du bois, déchets agricoles (pailles, lisiers, etc.), fraction fermentescible des déchets ménagers et des industries agro-alimentaires, biogaz de décharge ou encore produits de méthanisation (lisiers, boues d'épuration, décharges, etc.).

Cette matière organique est exploitée grâce à des procédés thermiques (pyrolyse, gazéification, combustion directe) ou biochimiques (méthanisation) afin de produire de l'énergie. Les déchets urbains ou agricoles permettent ainsi d’alimenter des centrales thermiques ou des groupes électrogènes. Deux catégories de biomasse sont ainsi utilisées :

  • la biomasse ligneuse : le bois, la paille, la bagasse (fibre de la canne à sucre) utilisés au sein de centrales thermiques
     
  • la biomasse fermentescible : les lisiers, les résidus liquides, les déchets. D'abord convertie en biogaz par des micro-organismes, cette biomasse est ensuite brûlée dans des groupes électrogènes adaptés

En Europe, les industries de transformation du bois (principalement les usines de pâte à papier) fournissent la matière première qui servira à produire, en cogénération, simultanément chaleur et électricité.

Dans les DOM, la "bagasse" issue de l’exploitation de la canne à sucre est essentiellement destinée à la production d’électricité.

De la canne à sucre à l'électricité

L’exploitation de la biomasse par EDF

La biomasse est exploitée par trois filiales du groupe EDF afin de produire de l’énergie électrique et/ou thermique :

  • EDF Energies Nouvelles, spécialisée dans la valorisation des sous-produits de l'industrie agricole. A Lucena, en Andalousie, une installation de 26MW permet par exemple de valoriser 180 000 tonnes par an de résidus d’olive
     
  • le groupe TIRU (Traitement Industriel des Résidus Urbains), filiale d'EDF à 51 %, un des premiers opérateurs européens du traitement des ordures ménagères et de leur valorisation énergétique grâce à ses usines d'incinération
     
  • Verdesis, filiale d'EDF Energies Nouvelles à 65,5 %, dédiée à l’utilisation des biogaz (issus des décharges, des stations d'épuration ou encore des unités de méthanisation) pour la production d'électricité

Comment cela fonctionne ?

Haut de page