Le véhicule électrique est signe de progrès : technologique, environnemental et sociétal. Grâce au smart charging (ou charge intelligente), il devient un élément incontournable du développement des énergies renouvelables et de l'équilibre du système électrique.

Convaincu que l’essor de la mobilité électrique passe par des solutions de charges intelligentes, le groupe EDF fait du développement des infrastructures de charge et de leur pilotage un axe fort de son Plan Mobilité Électrique, lancé dès octobre 2018.

En outre, EDF considère que le smart charging représente un véritable atout pour l’utilisateur et rend sereine l’arrivée des 4,8 millions de véhicules électriques d’ici 2028 annoncée par la PPE. Out le black out !

Le smart charging, c’est quoi ?

Smart charging (ou charge intelligente) est un terme générique qui désigne toutes les technologies visant à optimiser la charge voire la décharge d’un véhicule électrique, en gérant la puissance de recharge du véhicule de façon efficace, flexible et économique.

La première brique dite de smart charging ou « V1G » vise à offrir aux utilisateurs la capacité de recharger leurs véhicules aux meilleurs moments. De manière concrète, l’autonomie des batteries actuelles n’exige pas un cycle complet de recharge quotidien. Cette recharge peut donc être optimisée à une fréquence hebdomadaire pour profiter de tarifs avantageux durant le weekend, auto-consommer des excédents de production photovoltaïque au milieu de la journée du dimanche ou bien attendre le milieu de nuit du mardi quand il y aura trop de production éolienne.

La seconde brique dite de « V2X » vise à exploiter ces mêmes batteries en permettant également, aux meilleurs moments, une réinjection dans les réseaux de l’énergie stockée. Vu d’un énergéticien, un véhicule électrique est un réservoir important d’énergie inutilisé 95 % du temps pouvant permettre, à l’échelle d’une maison, d’alimenter les besoins d’un ménage pendant plusieurs jours et, à l’échelle du système électrique, de démultiplier les capacités existantes de stockage d’électricité sur quelques jours. Ce nouvel « actif » peut être exploité et valorisé sous réserve de pouvoir réinjecter l’énergie en aval du compteur dans une maison ou un bâtiment (V2H ou V2B) ou dans les réseaux publics d’électricité (V2G) pour fournir des services au système électrique.

Quels sont les enjeux du smart charging ?

Le smart charging offre plusieurs intérêts :

  • pour le client d'EDF qui peut ainsi programmer la recharge de son véhicule au moment où le kWh est le plus compétitif et activer l'option de réinjection des kW stockés dans la batterie de son véhicule sur le réseau. Il est rémunéré pour ce service rendu. Cette rémunération peut couvrir l'équivalent monétaire de 15 000 kms parcourus/an.
  • pour le système électrique. En effet, un véhicule électrique est une batterie de plusieurs dizaines de kWh stationnée environ 95 % de son temps. En agrégeant les batteries de 16 millions de véhicules électriques (scénario haut considéré par RTE en 2035), on obtiendrait une capacité virtuelle de stockage équivalente à plus de 10 fois celle des STEP(1) actuelles. L'enjeu est donc important.

Borne et voiture

Avec le smart charging, l'électromobilité constitue donc une vraie opportunité pour le développement des énergies renouvelables, pour le système électrique et pour le possesseur d'un véhicule électrique.

Un grand pas vers le smart charging et le vehicle-to-grid avec la création de Dreev, filiale d’EDF

En 2019, EDF Pulse Croissance (Corporate Ventures Capital du groupe EDF à l'époque) et la start-up californienne Nuvve créent Dreev, matérialisant ainsi l'engagement du Groupe dans le smart charging et la technologie du vehicle-to-grid (V2G). Le coeur d'activité de Dreev est le développement de solutions V2G, qui constitue le volet le plus innovant du smart charging. La technologie proposée par Dreev, développée par Nuvve, a déjà fait ses preuves à travers le monde. Dreev s'adresse aux entreprises et aux collectivités et se réjouit que plusieurs entreprises aient d'ores et déjà opté pour cette solution. L'offre commerciale est portée en France par Izivia, filiale du groupe EDF, spécialisée dans les infrastructures de recharge. Depuis le 27 janvier 2021, le V2G Entreprise fait désormais partie de sa gamme d'offres.

(1) Station de Transfert d'Énergie par Pompage