Les déchets radioactifs

Comme toute activité industrielle, la production d'électricité d'origine nucléaire génère des déchets notamment radioactifs.

Les déchets radioactifs sont des matières (gravats, outils, gants, combustibles usés, pièces usagées...) qui contiennent de la radioactivité pour lesquelles aucune utilisation ultérieure n’est envisagée.

Répartition par secteur économique des déchets radioactifs existants à fin 2010

Production des déchets radioactifs issus de l'industrie électronucléaire

Les déchets radioactifs issus de l'industrie électronucléaire proviennent :

  • de la production d’énergie dans les centrales nucléaires
  • de la déconstruction des installations nucléaires
  • du recyclage du combustible nucléaire usé

Aujourd’hui en France la consommation annuelle par habitant d’électricité génère moins de 1 kg de déchets radioactifs. Par comparaison, la masse de déchets hautement toxiques est de 100 kg par an et par habitant.

Dès leur production, les déchets radioactifs sont contrôlés. Ils sont conditionnés pour prévenir tout transfert de radioactivité dans l’environnement et ils sont stockés ou entreposés sous haute surveillance.

C’est l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs qui est en charge du recensement de l’ensemble des déchets présents sur le territoire français. Cet inventaire est disponible sur andra.fr.

Traitement des deux familles de déchets radioactifs

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) distingue - en fonction de leur niveau de radioactivité et de leur durée de vie - deux familles de déchets nucléaires : les déchets « à vie courte » et les déchets « à vie longue ».

Les déchets « à vie courte »

  • proviennent de l’exploitation, de la maintenance et la déconstruction des centrales nucléaires (filtres, pièces usagées, outillage, gravats…)
  • sont compactés dans des fûts en acier ou en béton pour être transportés et stockés dans des cellules de béton au centre de stockage de l’Andra à Soulaines ou à Morvilliers dans l'Aube
  • représentent 90 % du volume total des déchets radioactifs et contiennent 0,1 % de la radioactivité totale
  • perdent la moitié de leur radioactivité sur des durées inférieures ou égales à 31 ans, ce qui les rend presque complètement inactifs au bout de 300 ans

Les déchets dits « à vie longue »

MOX = « mixed oxides »
Déchets HA = déchets de Haute Activité

  • sont principalement issus du traitement du combustible nucléaire usé
  • sont transportés puis traités à l’usine AREVA de La Hague où 95 % sont recyclés sous la forme de nouveau combustible utilisable dans les centrales ou de matières valorisables et où 5 % sont transformés en déchets vitrifiés et entreposés à La Hague, on les appelle les déchets ultimes
  • représentent 10 % du stock total de déchets radioactifs et concentrent 99,9 % de la radioactivité totale
  • perdent leur radioactivité sur des durées supérieures à 31 ans et demeurent actifs pendant plus de 300 ans voire des milliers d’années pour les plus radioactifs

Principes de gestion des déchets radioactifs

Les déchets radioactifs font l'objet d'une gestion rigoureuse selon 4 principes visant à leur réduction et à la protection de l’homme et de l’environnement :

  • limitation des déchets à la source : les déchets à vie courte ont été divisés par trois depuis 1985
  • tri sélectif par nature et par niveau de radioactivité
  • conditionnement adapté à la nature du déchet dans des colis ou conteneurs isolants (en béton, acier ou plomb) pour éviter toute dissémination de la radioactivité
  • isolement des déchets (du transport au stockage)

Cadre législatif

S'appuyant sur les résultats des 15 années de recherche prévues par la Loi Bataille de 1991, et notamment sur l'étude du stockage en couche géologique à 500 m de profondeur dans le laboratoire souterrain de l’ANDRA à Bure (Meuse), est promulguée le 28 juin 2006 la loi-programme sur la « Gestion des matières et des déchets radioactifs » qui : 

  • instaure un Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs issus des activités humaines (de la radiographie médicale à la production d'électricité d’origine nucléaire)
  • confirme le principe du stockage en profondeur comme solution de référence pour la gestion des déchets radioactifs à vie longue
  • définit un programme de recherches et de travaux portant sur :
    • le principe d'un stockage réversible des déchets à vie longue en couche géologique profonde et stable, à l'horizon 2025 (projet Cigéo : cigeo.com)
    • la mise en œuvre d'un réacteur permettant la transmutation des déchets (transformation par modification des noyaux lourds de très longue période) d'ici à 2020
    • la création ou la modification d'installations d'entreposage en fonction des besoins, avant 2015
  • donne un cadre réglementaire complet en renforçant la transparence et en définissant une organisation du financement à long terme

Pour en savoir plus : dechets-radioactifs.com

Teste tes connaissances avec le quiz Energie nucléaire !

Énergie nucléaire

Question 1/10
Question 2/10
Question 3/10
Question 4/10
Question 5/10
Question 6/10
Question 7/10
Question 8/10
Question 9/10
Question 10/10

Qu'est-ce que l'énergie nucléaire ?

En savoir +

Le fonctionnement d'une centrale nucléaire

En savoir +

L'uranium : le combustible nucléaire

En savoir +