Depuis 70 ans, EDF conçoit, construit, rénove et exploite l'un des plus grands parcs hydroélectriques d'Europe. De quoi revendiquer une expertise internationale unique.

Le métier de technicien d'exploitation

Un savoir-faire technique et environnemental dans l'hydraulique

Sur un plan technique, les deux unités d'ingénierie hydrauliques d'EDF interviennent sur toute la chaîne de production, en amont (études de faisabilité, construction, réhabilitation, etc.) comme en aval (exploitation, surveillance des prévisions hydrométéorologiques, etc.). Sur un plan environnemental, les spécialistes d'EDF apportent leur expertise en hydrologie, sédimentologie, préservation des rivières et biologie aquatique.

Le barrage de Romanche-Gavet : vitrine de l'hydroélectricité en France.

Plus performant, plus sûr, plus respectueux de son environnement car majoritairement souterrain, le nouvel aménagement hydroélectrique de Romanche-Gavet a été mis en service en octobre 2020, après 10 ans de chantier. Il remplace 6 centrales et 5 barrages par un seul nouveau barrage et une nouvelle centrale, reliés par une galerie souterraine longue de 10 km sous le massif de Belledonne. Il alimente en électricité près de 230 000 habitants.

Romanche-Gavet : retour sur un chantier responsable

Développer et moderniser le parc hydroélectrique

En France, EDF cherche à accroître la performance des centrales existantes en les modernisant, tout en développant les capacités de stockage. En 2022, EDF a investi plus de 526 millions d’euros pour le développement et la maintenance de son parc hydraulique.

Nos actions pour la modernisation

Des ouvrages sous surveillance constante

La maîtrise des risques liés à l’exploitation des ouvrages hydroélectriques repose sur la qualité de leur construction, mais aussi sur une surveillance permanente dont EDF a la charge.

Pour aller plus loin

Comment fonctionne une centrale hydraulique

Une centrale hydraulique produit de l'électricité grâce à une chute d'eau entre deux niveaux de hauteurs différentes...

Visitez un barrage

Venez découvrir le monde de l'hydraulique

Foire aux questions

Information

L'hydraulique désigne toute utilisation d'eau dans un processus tandis que l'hydroélectrique ou l’hydroélectricité désigne spécifiquement la production d'électricité à partir d'eau. On parle également d’énergie hydraulique. 

Information

L’énergie hydraulique désigne la création d’énergie électrique à partir d’eau. C’est la première des énergies vertes et renouvelables. Elle représente 10% de la production d’électricité du groupe EDF et 11% de la production totale d’électricité en France. 

L’hydroélectricité en chiffres

Sources : Bilan électrique 2022 RTEEDF – URD 2022

Information

La centrale hydraulique de Grand'Maison, en Isère, est la plus puissante du parc EDF avec une capacité de 1 800 MW générés en 3 minutes, l’équivalent de deux réacteurs nucléaires. Cette centrale est une STEP : station de transfert d’énergie par pompage qui remonte l’eau déjà turbinée de façon à constituer un stock qui sera utilisé ultérieurement. 

En savoir plus sur les STEP

Information

Le barrage de Tignes est le plus haut barrage de France avec une hauteur de 180m pour une longueur de 430m. Il offre un stockage de 235 millions de m3 d’eau et constitue la clé de voûte de l’aménagement hydroélectrique de la Haute-Tarentaise.

Information

Les grands barrages sont des ouvrages de construction extrêmement résistants qui font l’objet de dispositifs de sécurité stricts depuis leur création. La conception des barrages prend en compte tous les éléments géologiques, topographiques, hydrologiques et météorologiques de leur environnement afin de dimensionner la résistance des ouvrages par rapport aux principaux risques. 

La sûreté des barrages EDF Hydro est une priorité absolue. Les barrages sont auscultés, contrôlés et surveillés en permanence avec la plus extrême rigueur et sous le contrôle des pouvoirs publics. Saviez-vous que des capteurs sont installés sur les points névralgiques des ouvrages ?

En savoir plus sur la surveillance des installations

Information

Les barrages ont été dimensionnés dès leur conception pour résister aux crues (résistance mécanique et capacité à laisser transiter les débits). Des évacuateurs de crues ou des vannes de fond sur les barrages permettent le passage de débits extrêmes sans mettre en cause la tenue des ouvrages. Conformément à la réglementation en vigueur en France, les grands barrages doivent assurer le passage sans dommage des crues très importantes.

En savoir plus sur la gestion des crues

Information

Les inondations sont souvent d’origine naturelle. Pour ne pas augmenter les conséquences d’une crue naturelle ni mettre en péril la sûreté d’un barrage, les exploitants EDF Hydro appliquent deux principes fondamentaux :

  • le débit maximum sortant du barrage ne doit jamais dépasser le débit maximum atteint par la crue entrant dans le réservoir

  • le niveau de la retenue ne doit pas dépasser un niveau maximum de sécurité 

Anticiper les crues pour sécuriser les installations

Information

Les promeneurs, baigneurs, pêcheurs, plongeurs ou pratiquant des sports en eaux vives peuvent être confrontés à plusieurs types de risques à proximité des barrage et centrales hydroélectriques.

  • Le plus fréquent est lié à la variation de débit de l'eau dans la rivière : destinée à répondre aux demandes d'électricité.

  • Les abords des cours d'eau et des sites peuvent se révéler glissants, même par temps calme, suite au fonctionnement d'une centrale hydroélectrique.

  • Le courant : sur les lacs, à proximité d'un barrage, des zones de sécurité sont délimitées par les bouées. Au-delà, le courant pourrait entraîner les baigneurs ou les embarcations.

Face à ces risques, EDF Hydro balise les sites avec une signalétique qui rappelle les consignes de sécurité à respecter et met en place chaque été une campagne de sensibilisation « calme apparent, risque présent » avec une centaine d’hydroguides sur place.

Tout savoir pour éviter les accidents aux abords des barrages et centrales hydroélectriques

Les avantages de l'hydroélectricité chez EDF

* 11% de la production métropolitaine en 2022 selon RTE ; ** 7 milliards de m³ d’eau stockés en moyenne par an derrière les barrages EDF ; *** Stations de Transfert d'Energie par Pompage ; plus de chiffres clés sur l'hydroélectricité ici.

  • Une énergie puissante

    Puissante

    deuxième source de production d’électricité en France et première d’origine renouvelable*

  • Une énergie réactive flexible

    Réactive

    c’est un moyen de production pilotable et flexible qui utilise l’eau stockée toute l’année**

  • Une énergie en développement

    En développement

    grâce aux barrages rechargeables (STEP***) et à l'amélioration de la performance du parc existant

  • Une énergie complémentaire

    Complémentaire

    alliée des énergies nucléaires, éoliennes et solaires