Découvrir, Comprendre, Explorer.

Une brève histoire des barrages hydrauliques

Une brève histoire des barrages hydrauliques

2 000 av. J.- C. Premier acte

Si la civilisation a laissé des preuves de sa maîtrise de la métallurgie du bronze et du cuivre, elle a aussi laissé la trace… de premiers barrages, en Mésopotamie et en Egypte. Des équipements qui vont se perfectionner, jusqu'à la création du premier barrage en forme de voûte, en 1854, près d'Aix-en-Provence. Une construction qui, sur le modèle des cathédrales où la charge des pierres se concentre sur les piliers, permet de reporter les efforts dus à la pression de l'eau de chaque côté des rives.

Parallèlement à ces innovations architecturales, les turbines, ces machines tournantes transformant le liquide en énergie, vont elles aussi se perfectionner. 1910 : nouvelle révolution avec la construction de la plus puissante usine hydraulique d'Europe de l'époque, à Argentières (Hautes-Alpes). Vont suivre la construction des premiers barrages en béton et de ceux dits « à double courbures », arqués aussi bien horizontalement que verticalement, permettant, de nouveau, de limiter la pression de l'eau sur l'équipement hydraulique.

1967 Construction de l'usine marémotrice de la Rance

On tire de l'électricité des fleuves, mais quid de la puissance de la mer, insuffisamment exploitée ? Réponse en 1967 avec la construction de l'usine marémotrice de la Rance, qui restera la plus grande du monde durant 40 ans. Et tandis que les seventies voient naître et disparaître les stars hippies, c'est aussi le règne de l'électronique… et l'automatisation complète des centrales électriques.

De l'eau des fleuves et de la mer naît de l'électricité. A partir de 1973, c'est aussi le liquide sous les glaciers qui va se transformer en courant continu, comme à la centrale des Bois sous la mer de Glace (Mont-Blanc). Parallèlement, les demandes en énergie ne cessent de croître. Pour alimenter la Guyane, la plus grande retenue d'eau française est opérationnelle en 1989 : 310 km2, soit près de 3 fois la taille de Paris intra muros ! D'autres travaux titanesques vont se mettre en branle à travers le monde. En 2008, c'est le début de la mise en eau du réservoir du plus grand barrage d'Asie du Sud-Est, celui de Nam Theun 2 au Laos, destiné notamment à alimenter la Thaïlande en électricité.

De nos jours Des drônes et une nurserie à saumon

Et les innovations ne s'arrêtent pas. Aujourd'hui, un centre informatique est capable de piloter simultanément deux centrales hydrauliques ! Et tandis que de tout petits hélicoptères peuvent scruter à la loupe les moindres parois d'un barrage, les saumons ont retrouvé un cocon pour se reproduire. Depuis octobre 2013, une nurserie à saumon a été créée dans la Maronne, un affluent de la Dordogne. Les 48 premiers bébés sont nés !