Un savoir-faire reconnu à l'international

L’hydroélectricité, la 1ère des énergies renouvelables, est ici produite grâce aux plus grandes marées d’Europe et à la mobilisation de ceux que l'on nomme les marins de l'hydraulique.

  • 500 GWh/an produits

    L'équivalent de la consommation de 225 000 habitants

    Soit 7 % de la production Bretonne grâce à 60 salariés basés sur la Cote d’Émeraude.
  • 30 M€ investis sur 2021-2026

    Pour continuer de produire et de garantir la sûreté

    Des travaux qui mobilisent ≈100 entreprises bretonnes/an pour 1 M€.
  • 25 M€/an de retombées

    pour le territoire selon la FAUR (Etude de 2016)

    et 2 M€/an de retombées fiscales.
  • + 40 000 visiteurs/an

    dont 15% de scolaires

     9e entreprise la plus visitée de Bretagne avec une offre entièrement gratuite.

Un site industriel hors normes

Sous la mer, se cache ce site de production d’électricité renouvelable qui a l'aout d'être prédictible.

  • Mise en service : 26 novembre 1966 I Un site industriel, témoin du savoir-faire français, inauguré par le Président de la République Charles de Gaulle
  • Longueur totale du site : 750 m.
  • Usine sous-marine : 390 m de long I 33 m de large I 24 groupes de production de type « bulbe » de 10 MW chacun I Jusqu'à -13 m sous le niveau 0 des cartes marines I Débit maximum turbiné : 6 600 m3/s I Équivalent consommation : 225 000 habitants, soit la ville de Rennes.
  • Barrage mobile : 115 m de long I Equipé de 6 vannes de type « wagon » d’une hauteur de levée de 10 m et d’une largeur de 15 m I Débit transité : 9 600 m3/s.
  • Digue en enrochement : 163 m de long.
  • Retenue d'eau (La Rance maritime : du barrage à l'écluse du Chatelier) : 184 M m³ d’eau I 20 km de long I 2 200 hectares I Une zone classée Natura 2000 et protégée des intempéries (le barrage limite les variations du niveau d’eau et permet de réduire les effets des crues naturelles et de la houle).
  • Ecluse : 65 m de long I 13 m de large I Permet le passage d’environ 15 000 bateaux/an.
  • Route départementale 168 : 30 000 véhicules/jour en moyenne et jusqu'à 60 000 en été.
  • Innovation : saviez-vous que les groupes de production « bulbe » ont été conçus spécialement pour l’usine de la Rance ? Ils sont aujourd’hui utilisés partout dans le monde.
DECOUVRIR L'USINE MAREMOTRICE

Visite virtuelle

Plongez à la découverte de l'usine grâce à cette visite virtuelle et accédez à un conduit hydraulique au pied d'une turbine, à un groupe bulbe ou encore à la salle de commandes.

Visiter

Podcast

Immersion sonore garantie au coeur de cette usine unique grâce à ce docu-fiction dans lequel Aurèle (exploitant), Stéphane (éclusier), Maxime (mainteneur) et Ines (bénévole à la SNSM de Saint-Suliac) témoignent.

Ecouter

Le fonctionnement de l’usine marémotrice

Le fonctionnement de l’usine marémotrice dépend de la différence entre la hauteur d’eau de chaque côté du barrage et du débit de l’eau. De ce fait, l’usine marémotrice fonctionne au rythme des marées en utilisant la variation du niveau de la mer qui chaque jour monte et descend deux fois.

Ce site industriel a ainsi été construit dans une zone où les variations de hauteur du niveau de la mer sont importantes avec 13,50 m d’amplitude maximale.

La spécificité de l’usine marémotrice de la Rance est qu’elle peut produire de l’électricité lorsque la marée descend mais aussi quand elle monte. Cela est possible grâce aux groupes de production « Bulbe » qui fonctionnement dans les deux sens et se prêtent à l’exploitation d’un barrage avec un dénivelé inférieur à 30 m et un très fort débit.

Un système informatique assure le pilotage automatique de l'usine. Il fixe les conditions de fonctionnement des groupes et des vannes à partir d’un programme déterminé par les exploitants EDF. 

Nos métiers

Exploitants, mainteneurs et éclusiers travaillent à l'usine marémotrice de la Rance. Hommes et femmes sont investis pour produire de l'électricité et subvenir aux besoins de tous les français. 

Découvrez nos métiers qui recrutent
PILOTER L'USINE

Le programme de production

Le niveau d’eau en Rance dépend du fonctionnement de l’usine qui est dépendant du rythme des marées de la Manche, de la disponibilité des machines, du cahier des charges de la concession et indépendant du marché de l’énergie.

PRESERVER LA BIODIVERSITE

Le fonctionnement de l'usine adapté

S'assurer de la compatibilité entre hydroélectricité et biodiversité et plus généralement préserver la nature à proximité du barrage est un enjeu majeur pour EDF. Ainsi, pour regagner des zones d’estran* dans l'estuaire de la Rance, EDF a modifié le fonctionnement de l'usine en 2020. 

* L'estran est la zone située entre les limites extrêmes des plus hautes et des plus basses marées et abrite de nombreux sous-habitats naturels qu'il faut protéger. 

SÛRETE

Comment est surveillé le barrage ?

Conçu pour une durée de vie très longue, il fait l’objet d’un suivi et d’un entretien régulier et rigoureux, sous le contrôle vigilant des pouvoirs publics. Tous les 10 ans, un examen technique complet est réalisé afin d’inspecter les parties régulièrement immergées ou difficilement accessibles. Le dernier a été effectué en 2017 à l’aide de robots subaquatiques, d’un drone et de relevés topographiques.

CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le rôle essentiel de l'usine marémotrice

L’hydroélectricité contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à lutter contre le changement climatique. Nous veillons également à anticiper et adapter la gestion de l'usine face aux conséquences du changement climatique. A ce jour, l'élévation du niveau de la mer de 10 cm en 60 ans est sans effet sur l'exploitation. Une étude sur l’élévation projetée aura prochainement lieu.

SÉCURITÉ DES USAGERS

Pratiquez vos activités en toute sécurité autour du barrage

Le fonctionnement normal de l’usine marémotrice de la Rance génère de très forts courants côté estuaire et côté mer. Ils peuvent mettre en danger les plaisanciers, baigneurs, pratiquants d'activités nautiques et pêcheurs à pied. 

La construction de l'usine marémotrice

QUESTIONS LES PLUS FREQUENTES

Information

Retrouvez les horaires d'éclusage pour l'année en cours en cliquant ici : lien

Information

le pont routier se lève à heure pleine pour une durée de maximum 15 minutes et quand il y a des bateaux à écluser.

 

Information

retrouvez les prévisions de niveaux d'eau en rance pour l'année en cours en cliquant sur ce lien.

Information

Dans le cadre du projet de piste cyclable piloté par le Conseil Départemental 35, EDF autorise le passage des vélos sur la route qui descend vers l'usine marémotrice côté Dinard pour leur permettre d'emprunter un itinéraire alternatif bidirectionnel plus sécurisé.

Information

Il y a un lien entre la présence de l’usine marémotrice et la sur-sédimentation observée dans l’estuaire de la Rance. Les effets de la mise en service de ce site de production d’électricité renouvelable ne sont cependant pas quantifiés à ce jour sachant qu’un estuaire, naturellement, s’envase. C’est le cas pour tous (Baie du Mont-Saint-Michel, Frémur, Couesnon, Trieux, Arguenon pour ne citer que des estuaires Bretons) et celui de la Rance ne fait pas exception.

EDF s’est donc engagée aux côtés de l’Etat et des collectivités dans la réalisation d’un Plan de gestion expérimental des sédiments en Rance (2018 – 2023), piloté par l’Etablissement Public Territorial Rance Frémur baie de Beaussais.  Son objectif :  comprendre la dynamique hydro-sédimentaire de l’estuaire, gérer les sédiments pouvant entraîner une gêne et identifier une des filières de valorisation afin d’aboutir à un Plan de gestion pérenne des Sédiments en Rance qui permette de stabiliser ce phénomène. Dans un communiqué de presse du 29 mars 2024, la Préfecture de Bretagne fait un point d'avancement sur les actions en cours.

Dans le cadre de ce plan expérimental, EDF étudie la dynamique hydro-sédimentaire de l’estuaire sous l’égide d’un Conseil scientifique indépendant, teste de nouveaux modes de fonctionnement de l’usine et participe à son financement.

Dans cet article de Ouest-France du 9 avril 2024, Pierre Le Hir, Président du Conseil scientifique, explique les 5 leviers pour limiter la sur-sédimentation. 

 

Pour en savoir plus

[Documentaire - "La Rance à contre courant"] Un film de 52 min pour comprendre l'identité de l'estuaire de la Rance et proposer une réflexion afin de se réapproprier le paysage tel qu'il est et sera. Avec les témoignages de scientifiques (Muséum d'Histoire Naturelle, naturalistes...), de pêcheurs professionnels, du Port de Plouer et de riverains...

Voir le film : lien

Information

Afin de sécuriser votre évènement (niveaux en Rance, courant, passage de l'écluse...), merci d'adresser une demande de "Convention d'information réciproque" à florian.boucard@edf.fr 2 mois au préalable.

Une Convention d’Informations Réciproques est un document rédigé par l’exploitant EDF Hydro avec les entreprises, les collectivités, les associations ou encore les écoles qui interviennent à proximité de l'usine marémotrice de la Rance. Elle permet de  formaliser dans un document contractuel signé par les deux parties : le lieu et les dates d’intervention, les travaux ou activités projetées dans le cours d’eau, les coordonnées des interlocuteurs présents sur site ; mais aussi les variations de débit pouvant être générées par l'usine marémotrice. L’objectif de cette convention est de définir les mesures de prévention à prendre pour assurer la sécurité des  intervenants.

Nos actualités

https://www.edf.fr/usine-maremotrice-rance/visiter

18 AVRIL 2024

[Communiqué] Les oiseaux de l'estuaire de la Rance

L’exposition de photographies naturalistes « La Rance, Emotion ’ailes », réalisée par Amaury Louvet, est une invitation à découvrir les oiseaux qui peuplent l’estuaire et en font une de ses richesses. Elle est visible jusqu’au 30 septembre. 

 

9 AVRIL 2024

[Communiqué] Comité de pilotage du plan de gestion des sédiments

Présidé par Philippe Gustin, préfet de la région Bretagne, le 10e comité de pilotage consacré à la gestion des sédiments de la Rance maritime s’est tenu, à Dinan, le vendredi 29 mars 2024. 

 

25 MARS 2024

Naviguer sur l'estuaire

EDF surveille l’évolution du chenal de navigation de la Rance maritime et réalise chaque année une bathymétrie qui est traduite sous la forme de cartes de navigabilité. Les relevés de janvier 2024 indiquent que le chenal est navigable.

 

11 MARS 2024

[Ecluse] Horaires des levées du pont modifiés

Du 11 mars au 19 avril, les levées du pont de 12h et 18h sont suspendues afin de fluidifier la circulation dans le cadre des travaux d'aménagement d'une piste cyclable réalisés par le Conseil Départemental 35.

23 FEVRIER 2024

[Recrutement] Cet été, devenez hydroguide !

Titulaire d'un Bac +2, votre mission sera de sensibiliser au fonctionnement de l'usine marémotrice de la Rance (Ille-et-Vilaine) et du barrage de Rabodanges (Orne).

23 FEVRIER 2024

[Communiqué] Un chantier titanesque en cours sous la mer

L’activité bat son plein à l’usine marémotrice de la Rance. Avec 30 millions d’euros investis sur 2021–2026, EDF y rénove actuellement l’un des vingt-quatre groupes de production d’électricité. Un chantier de grande ampleur de 19 mois. 

20 FEVRIER 2024

[Recrutement] Agent de maintenance F/H I Dinard

Passionné(e) par la maintenance, vous êtes titulaire d’un BAC Professionnel ou d'un CAP/BEP dans les domaines de la mécanique, de la chaudronnerie ou de l'usinage ? Ce job est peut être pour vous…

19 FEVRIER 2024

[Recrutement] Alternance Agent d'exploitation F/H

Tu souhaites réaliser un bac pro MELEC en alternance comme agent d'exploitation hydraulique ? Viens nous rejoindre et travailler dans un site unique en Europe !

29 JANVIER 2024

[Communiqué] En 2024, le bas carbone est au coeur des actions du groupe EDF en Bretagne

En 2023, l'usine marémotrice a produit l'équivalent de la consommation de 225 000 habitants , soit la ville de Rennes. En 2024, EDF espère produire 520 GWh.


 

16 JANVIER 2024

[Communiqué] Thierry Borredon expose au barrage EDF de la Rance

L'expostion de photographies artistiques "Après, la mer", est une invitation à une balade poétique sur la Côte d'Emeraude. Elle est visible jusqu'au 5 avril à l'Espace EDF Odyssélec.

 

2 JANVIER 2024

[Reportage] Immersion au coeur du chantier

A l'occasion de la rénovation complète de l’un des vingt-quatre groupes de production d'électricité de l'usine, nous avons ouvert nos portes à Hugo LARA de Révolution énergétique. Reportage en total immersion de 40 min !

22 DECEMBRE 2023

[Recrutement] Stage protection cathodique F/H

Titulaire d'un Bac+4 / Bac+5 vous contribuerez à préserver de la corrosion liée à l'eau de mer les groupes de production d'électricité, les portes de l’écluse ainsi que les vannes du barrage... Venez nous rejoindre et travailler dans un site unique en Europe !

11 DECEMBRE 2023

[Etude] Le paysage de l'estuaire de la Rance, d'hier à aujourd'hui

Réalisée par l'Ecole Nationale Supérieure de Paysage, cette étude de juillet 2023 analyse les paysages de l'estuaire et répond à la question : quelle évolution des paysages de la Rance maritime ?

17 NOVEMBRE 2023

20 enseigants du 35 accueillis

En partenariat avec la Fondation C génial et dans le cadre de l'opération "Professeurs en entreprise", ces enseigants ont découvert les métiers techniques de l'usine marémotrice afin d'aider leurs élèves à s'orienter et comprendre le fonctionnement du site.

17 NOVEMBRE 2023

[Recrutement] Agent d'Exploitation Hydraulique F/H

Titulaire d’un BEP ou BAC Melec ou équivalent et/ou avec une première expérience en électrotechnique….. venez nous rejoindre et travailler dans un site unique en Europe !

16 et 17 SEPTEMBRE

[COMMUNIQUE] Le patrimoine industriel et maritime immergé de l’estuaire

Pour les Journées européennes du patrimoine, EDF et l'Association pour le développement de la Recherche en Archéologie MARitime (ADRAMAR) organisent des visites exceptionnelles de l'usine et une conférence sur les fouilles archéologiques sous-marines réalisées en Rance.

10 JUILLET

[COMMUNIQUE] EDF appelle les vacanciers à la vigilance !

En ce début de grandes vacances, EDF rappelle la nécessité de respecter quelques règles de prudence aux abords du barrage pour la sécurité de tous.

9 JUILLET

[DOCUMENTAIRE] La Rance à contre courant

Un film de 52 min pour comprendre l'identité de l'estuaire de la Rance et proposer une réflexion afin de se réapproprier le paysage tel qu'il est et sera. Avec les témoignages de scientifiques (Muséum d'Histoire Naturelle, naturalistes...), de pêcheurs professionnels, du Port de Plouer et de riverains...

7 JUILLET

[COMMUNIQUE] Expo sur les fouilles archéologiques en Rance

Pour tout savoir sur l'épave chargée de canons naufragée au 12e siècle à 300 m du barrage dans l'estuaire.

 

9 JUIN

[COMMUNIQUE] P.Corbrion expose au barrage

L'exposition de photographies "La Rance en immersion", réalisée par P?Corbrion, naturaliste, guide et photographe spécialiste de la faune sous-marine est visible jusqu'au 26 juin à l'Espace EDF Odyssélec.

8 JUIN

Qu'est devenue la baleine bloquée en Rance ?

Le fonctionnement de l’usine a été complètement adapté les 9 et 10 février derniers pour permettre au cétacé égaré, de franchir le barrage et rejoindre la mer. Un sauvetage réussi grâce à la parfaite synergie d’EDF avec les associations environnementales et l’Etat.