06 avr 2016

Vitrines réfrigérées : des matériaux à changement de phase pour du froid en continu

D’ici 3 ans, une petite révolution pourrait se produire dans le domaine des vitrines réfrigérées, Bénédicte Ballot-Miguet, expert EDF R&D nous explique pourquoi.

« Grâce à des matériaux à changement de phase (MCP)* installés dans les parois et/ou dans les étagères, le froid va pouvoir s’accumuler et se stocker dans les vitrines réfrigérées de manière à préserver la température des aliments même lorsque la vitrine n’est plus alimentée en électricité. En effet, lorsque ces matériaux changent de phase pour passer de l’état solide à l’état liquide, ils libèrent une quantité d’énergie froide qui permet aux aliments de conserver un niveau de froid adapté à leur conservation. »

ph petiot

Bénédicte Ballot-Miguet,
expert EDF R&D

 

Quels bénéfices les #commerçants peuvent-ils en tirer ?

L'utilisation de ces matériaux innovants dans les vitrines réfrigérées permet d'économiser de l'#énergie

En devenant beaucoup plus flexible, la vitrine réfrigérée va permettre non seulement de s’adapter à différents impératifs de #température des aliments stockés mais également de diminuer le coût de la facture #électrique.

Mieux profiter des heures creuses

Le #commerçant pourra mieux adapter sa consommation d’énergie en profitant des heures creuses pour stocker le froid, diminuant ainsi sa consommation aux heures pleines, le tout sans dégrader la qualité des produits. Il évitera également les dépassements par rapport à la puissance souscrite et donc d’éventuels surcoûts sur sa facture. Par ce déplacement de la consommation aux heures où le prix du kWh est le moins élevé, cet équipement devrait lui permettre de réduire sa facture d'#électricité d’au moins 5%**.

Une vitrine réfrigérée pilotée par un système de programmation

Le pilotage de la vitrine réfrigérée peut être réalisé par un système de programmation qui stoppe le groupe froid afin que les matériaux à changement de phase prennent le relais (déstockage).
Lorsque les MCP ne fournissent plus suffisamment de froid, le groupe froid électrique se remet en route normalement.

Un projet mené en collaboration avec différents partenaires

Attendue sur le marché dans les 3 prochaines années, cette #innovation fait l’objet d’une collaboration étroite entre différents partenaires (EDF R&D, fournisseurs et fabricants de vitrines, institut de recherche du ministère de l’#agriculture @Min_Agriculture).

* Matériaux capables de changer d’état physique (du liquide au solide et inversement) en libérant ou absorbant une grande quantité d’énergie à basse température. En produisant ces transferts d’énergie, ces matériaux favorisent l’inertie thermique et limitent donc la sensibilité aux variations de température. Le fonctionnement est le même que les accumulateurs de froid utilisés dans les glacières domestiques.

** Données EDF R&D
Haut de page