L'éolien en mer

Les éoliennes offshore ont le vent en poupe ! Ce moyen de production de l'électricité sans CO2 allie technologie et performance.

Des éoliennes terrestres aux éoliennes en mer

Une éolienne implantée en « offshore » (littéralement, au large) est une éolienne installée en mer, à plus de 10 km des côtes. Elle est raccordée au réseau par un câble sous-marin.

L’éolienne offshore fonctionne de la même manière qu'une éolienne terrestre, à la grande différence qu’elle est implantée en mer de façon à mieux utiliser l'énergie du vent actionnant ses pales.

Les premiers modèles de turbine offshore étaient des éoliennes terrestres posées en mer. Les industriels ont dû faire évoluer ces éoliennes en unités plus adaptées à l’environnement maritime et à ses contraintes.

Des vents plus forts, des éoliennes plus puissantes

Les coûts de production et d'installation des éoliennes offshore sont supérieurs à ceux des éoliennes terrestres classiques, mais leur rendement est plus élevé.

L’avantage en mer est que les vents y sont plus forts et réguliers que sur terre et permettent de produire jusqu’à 60 % d’énergie en plus que pour des éoliennes terrestres en particulier grâce à la taille des turbines (une éolienne en mer est 2 à 3 fois plus puissante qu’une éolienne terrestre).

Une éolienne ne commence à produire de l’énergie que lorsque la vitesse du vent est supérieure à 10 km à l’heure. Un site bénéficiant de vents de 30 km/h en moyenne est 8 fois plus productif qu’un site avec des vents en moyenne de 15 km/h.

Par ailleurs, l’énergie éolienne étant par définition une énergie fonctionnant par intermittence, il est préférable que les éoliennes tournent de façon la plus constante possible.

Des éoliennes offshore de nouvelle génération

La fabrication et la technologie des éoliennes ont bénéficié des grands progrès réalisés dans les années 1970 dans le domaine de l'aérodynamique, notamment sur les pales d'hélicoptère.

Nous disposons ainsi aujourd’hui d’éoliennes offshore dont la puissance peut aller jusqu’à 6 MW pour la prochaine génération fabriquée par Alstom, de quoi alimenter une ville de 5000 habitants.

Des projets d’éoliennes offshore de 7, 8 et 10 MW sont par ailleurs étudiés par les constructeurs.

Des géantes des mers…

Comme la vitesse du vent augmente avec l’altitude, les éoliennes du type « offshore » sont généralement très hautes. Elles peuvent avoir un diamètre de plus de 150 m et s’élever au dessus de la mer jusqu’à 176 mètres en bout de pale, soit l’équivalent d’une demi-Tour Eiffel. Leurs pales sont aussi plus larges car, plus la surface brassée d’air est importante, plus la puissance de l’éolienne est grande.

Des éoliennes toujours plus grandes...

Teste tes connaissances avec le quiz Énergies Renouvelables !

Énergies Renouvelables

Question 1/10
Question 2/10
Question 3/10
Question 4/10
Question 5/10
Question 6/10
Question 7/10
Question 8/10
Question 9/10
Question 10/10