L'épuisement des ressources

La production d'électricité à partir de combustibles fossiles représente 2/3 de l'électricité mondiale. Or les réserves se raréfient, dans un contexte d'augmentation des prix.

Une surconsommation de ressources fossiles

L'Agence internationale de l'énergie a estimé que la demande mondiale d'énergie pourrait augmenter de 45 % d'ici l'an 2030, notamment en raison du développement démographique et de l'industrialisation de pays comme la Chine et l'Inde, qui comptent à eux seuls plus de 2 milliards d'habitants. La consommation d’électricité devrait croître 2 fois plus vite que la consommation moyenne d’énergie.

Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) couvrent aujourd’hui 80.3 % de la production d’électricité. Or, les réserves énergétiques de la planète ne sont pas inépuisables : au rythme de consommation actuel, le pétrole va arriver à épuisement d'ici à 54 ans, le gaz d'ici à 63 ans, le charbon d'ici à 112 ans et l'uranium, d'ici à 100 ans (pour les ressources identifiées).

Par ailleurs, les réserves sont inégalement réparties, entraînant ainsi une dépendance forte de nombreux pays, avec les conséquences que cela peut avoir en terme de coût d'approvisionnement.

Anticiper l'épuisement des réserves

L’efficacité énergétique est le premier levier de réduction de la consommation des ressources naturelles par :

  • l'augmentation du rendement des installations et la limitation des pertes lors de la production, du transport et de la distribution, grâce à des technologies plus performantes. Par exemple :
    • le remplacement des anciennes centrales thermiques au charbon par des centrales de dernière génération charbon (supercritiques) ou par des cycles combinés gaz
    • le développement de la production combinée de chaleur et d'électricité (cogénération)
  • l’utilisation de combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) et fissiles (uranium) plus performants
  • l'augmentation du rendement de l’uranium par le recyclage (du plutonium à travers le combustible MOX) ou la surgénération (capacité de certains réacteurs nucléaires à produire plus de matières fissiles qu'ils n'en consomment)

Autre levier important pour préserver les ressources : le développement des énergies renouvelables comme moyen de production d’énergie : hydraulique, éolien, solaire photovoltaïque, géothermie, biomasse, énergies marines.

D'une manière générale, toutes les actions en faveur de la maîtrise de l'énergie sont également source de préservation des ressources.

L'uranium : le combustible nucléaire

En savoir +

Qu'est-ce qu'une énergie renouvelable ?

En savoir +

Électricité et développement durable

En savoir +