Le réseau de transport

Le réseau de transport transporte l'énergie électrique des centres de production, les centrales électriques, aux zones de consommation.

Il est présent à deux échelles :

À l’échelle nationale, via le réseau de grand transport et d'interconnexion, vers :

  • les grandes zones de consommation
  • les pays frontaliers : Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Suisse et Royaume-Uni (par le câble sous-marin IFA 2000) afin d’assurer la stabilité du réseau, la sécurité d’approvisionnement, les échanges commerciaux

À l’échelle régionale et départementale, via le réseau de répartition, vers :

  • les agglomérations
  • les entreprises fortement consommatrices comme la SNCF, la RATP, ou les industries (chimiques, sidérurgiques et métallurgiques)

Cela représente 105 000 km de lignes Très Haute Tension (THT) et Haute Tension (HT) et 46 lignes transfrontalières exploitées, entretenues et développées par Réseau Transport Électricité (RTE).
Le réseau THT, est composé de lignes à :

  • 400 000 volts (pour le réseau de grand transport)
  • 225 000 volts (pour le réseau de répartition)

À 400 000 volts, les lignes THT permettent de limiter les pertes d’énergie pour le transport de quantités très importantes d’électricité sur de longues distances. Grâce à des postes de transformation, la tension est ensuite abaissée à 225 000 (THT), 90 000 (HT) ou 63 000 volts (HT) pour acheminer l’électricité en quantité moindre et sur de plus courtes distances.

Les lignes de transport

Une ligne aérienne haute tension compte en général 3 câbles électriques les uns à côté des autres. Lorsqu'une ligne est composée de 6 six câbles, il s'agit en fait de 2 lignes différentes (3 câbles par ligne). Un câble supplémentaire, appelé câble de garde est généralement disposé au-dessus de la ligne de transport et la protège de la foudre.

Pylônes Très Haute Tension et Haute Tension

Des pylônes ou supports maintiennent ces câbles à une certaine distance du sol, de façon à assurer la sécurité des personnes et des installations situées au voisinage des lignes.

Il existe différentes catégories et modèles de pylônes en fonction de :

  • la tension
  • l'aspect des lieux
  • le respect de l'environnement
  • les conditions climatiques

Lignes aériennes et souterraines

Le parcours d'une ligne électrique aérienne suit rarement une ligne droite car il tient compte de différents paramètres :

  • environnementaux : les forêts, les parcs naturels…
  • humains : les villages, les exploitations agricoles...

Les lignes peuvent aussi être souterraines ou enfouies. La mise en souterrain des lignes de transport présente notamment l'avantage de protéger les lignes des effets du climat (tempêtes, chutes de neige, foudre ...) et de respecter certaines exigences environnementales.

RTE s'est engagé à ne pas augmenter le kilométrage de son réseau aérien. Ainsi, en 2010, 66 % des nouvelles lignes haute tension ont été construites en souterrain. Cette technologie n'est cependant pas adaptée à toutes les situations, et est utilisée que plus rarement en très haute tension (17 % des nouvelles lignes 225 000 V en 2010, essentiellement en zone urbaine).

Les réseaux de transport et de distribution d'électricité

En savoir +

Les postes de transformation

En savoir +

Le dispatching

En savoir +