Notes d'information

  • 13 mar 2020
    Déclaration d’un événement significatif sûreté générique de niveau 1 (échelle INES) lié à l’absence de freinage sur les vannes du circuit de graissage des pompes RIS-MP & RCV du palier 1300

    Déclaration d’un événement significatif sûreté générique de niveau 1 (échelle INES) lié à l’absence de freinage sur les vannes du circuit de graissage des pompes RIS-MP* & RCV* du palier 1300**.
     
    En 2013, les équipes d’EDF ont constaté le desserrage de plusieurs vis équipant des vannes de régulation de la température du circuit de graissage des pompes RCV* et RIS-MP* des centrales de 1300 MWe**. Cette situation était due à l’absence d’un dispositif de freinage permettant de maintenir le serrage des vis. Ce dispositif a alors été installé sur l’ensemble des vannes du circuit de graissage des pompes RCV* et RIS-MP* des centrales de 1300 MWe**. Ces interventions ont toute été soldées en avril 2015.
     
    De nouvelles vannes thermostatiques ont été installées après 2015 sur le circuit de graissage des réacteurs du palier 1300** dans le cadre des opérations de maintenance courantes. Or, le fournisseur de ces vannes de remplacement n’a pas été informé par EDF de la prescription concernant l’installation systématique d’un dispositif de freinage. Ainsi, ces nouvelles vannes ne disposent toujours pas de dispositif de freinage sur les réacteurs de Cattenom 3, Golfech 1-2, Nogent 1, Penly 1-2, Flamanville 1-2, Paluel 1-2-3-4 et Saint-Alban 1 pour les pompes RIS-MP, ainsi que les réacteurs de Belleville 2, Cattenom 1-2-3, Golfech 1-2, Nogent 1-2, Penly 1, Flamanville 1, Paluel 2-3 et Saint-Alban 1 pour les pompes RCV.
     
    Les analyses des conséquences potentielles de ces défauts menées par EDF ont démontré l’absence de risque de perte de pompes RIS-MP* en fonctionnement et l’absence d’impact sur la sûreté des installations en cas de défaillance des pompes RCV*. Cette situation constitue toutefois un écart de conformité pour les pompes RIS-MP* dont la qualification est requise sur le long terme. EDF engage dès à présent une campagne de contrôle et des traitements des écarts sur l’ensemble des réacteurs du palier 1300**.
     
    Cet événement a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 27 janvier 2020 comme événement significatif sûreté générique de niveau 1 sur l’échelle INES qui en comporte 7 pour l’ensemble du palier 1300**.
     
     
    * RCV : circuit de contrôle volumétrique
    * RIS-MP : Circuit d’injection de sécurité moyenne pression du circuit primaire
    **   20 réacteurs de 1300 MWe  à Flamanville, Paluel, Saint-Alban, Belleville, Cattenom, Golfech, Nogent-sur-Seine et Penly.
     

  • 21 fév 2020
    Rapport de l’Inspecteur Général pour la Sûreté Nucléaire et la Radioprotection - 2019
  • 21 fév 2020
    The Inspector General’s report on Nuclear Safety and Radiation Protection - 2019
  • 20 fév 2020
    Déclaration d’un événement significatif générique en lien avec le risque d’interaction sismique entre armoires électriques et châssis de relayage pour les réacteurs du palier CP0* et CPY**
  • 06 fév 2020
    Plan de démantèlement de la centrale nucléaire de Fessenheim
Haut de page