A la Une Publié le 28/02/2020

Index de l’égalité entre les femmes et les hommes : à fin 2019, des progrès confirmés avec une note globale de 95/100 pour EDF SA.

EDF annonce une note globale de 95/100 à l’index de l’égalité femmes-hommes, l’une des dispositions nouvelles introduites par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 05 septembre 2018.
 
En application de cette loi qui vise notamment à supprimer les écarts de salaire entre les femmes et les hommes en France, les entreprises de plus de 50 salariés doivent :
 
  • calculer et publier sur leur site internet cette note globale au 1er mars de chaque année
  • et entreprendre, le cas échéant, des actions correctives nécessaires sous peine de sanctions financières pouvant aller jusqu’à 1% de leurs masses salariales.
 
L’année dernière, au moment de la publication de son index au titre de 2018 (80 points), EDF s’était fixée comme ambition d’atteindre le seuil de 90 points dès la seconde année d’exercice.
 
Avec 95 points sur 100 possibles, une première étape est donc atteinte, et ce grâce aux dispositifs renforcés de pilotage et de contrôle de l’égalité salariale portés par les accords égalité professionnelle, signés avec ses partenaires sociaux depuis 2004.
 
En 2019, le groupe s’est doté d’ambitions Mixité à l’échelle mondiale qui soutiennent ces dynamiques de mixité et d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, facteurs essentiels de progrès social et de performance durable.
 
En outre, si l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes constitue l’un des fondements de l’égalité professionnelle, d’autres enjeux tout aussi forts sont portés par EDF : mixité des métiers, des postes-clés et de l’encadrement, équilibre des temps de vie, évolution des mentalités, avec la lutte contre les stéréotypes de genre, contre les agissements sexistes, les discriminations et les violences.