A la Une Publié le 21/02/2020

Du stade vers l’emploi ou comment le sport favorise l’employabilité

Chaque année, le groupe EDF forment 3800 alternants.
En Hauts-de France,  le Groupe forme 520 alternants et renforce les dispositifs d’accompagnement nationaux  par  un partenariat avec l’APEC et Proch’ Emploi
 
Dans ce cadre  EDF est partenaire de l’opération job dating « du sport à l’emploi », expérimentée le 21 février dernier dans les Hauts de France à l’initiative de Philippe Lamblin  pour ensuite être  généralisée  à l’hexagone sur l’année 2020.
Une opération qui s’inscrit dans le programme Héritage 2024 de Paris 2024.   
 
L’Objectif ?
Favoriser l’employabilité en faisant du sport un catalyseur pour l’emploi.
 
Le Principe ?
Une journée en 3 temps réunissant 100 demandeurs d’emploi  pré- sélectionnés par Pôle emploi pour répondre aux besoins de la vingtaine de recruteurs participants.
  • Temps 1 : Recruteurs et demandeurs d’emploi se rencontrent sur des pistes d’athlétisme et partagent des activités sportives, ce qui permet aux demandeurs d’emploi de montrer des qualités de savoir- être  de leadership, d’esprit d’équipe pas visible dans un entretien classique.
  • Temps 2 : Déjeuner et échanges
  • Temps 3 : Job dating

Le résultat des 1ères sessions ?
Des solutions trouvées pour plus de 50 % des chômeurs participants


Paris 2024 a signé une convention avec Pole emploi et la  Fédération d’athlétisme pour organiser 50 job dating de ce type d’ici 2020 dans le cadre du programme Héritage Paris 2024. EDF et la Fondation Caisse d’Epargne HDF s’associent à cette  opération et officialiseront leur engagement en ouverture du job dating.


EDF a fait de l’alternance un élément clé de sa stratégie industrielle et de son ambition humaine.
  • Le groupe EDF forme 67000 alternants, soit plus d’1 alternant sur 100 en France
  • 34% des embauchés sont issus de l’alternance ; soit 1360 personnes sur 4000 embauches
Des résultats qui s’expliquent par un accompagnement des alternants sortants mis en œuvre  6 mois avant la fin de leur contrat en prenant en compte leur projet professionnel pour leur proposer la solution la plus adaptée à leur souhait (accompagnement vers l’entrepreneuriat, embauche, ateliers  en coopération avec Pole emploi et l’APEC, partage de CV…)
En région Hauts de France, cet accompagnement est renforcé par un partenariat avec Proch’emploi, qui  assure un  suivi personnalisé à l’étudiant.