A la Une Publié le 03/06/2021

Le groupe EDF promeut la mobilité durable pour ses salariés

La crise sanitaire que nous traversons conduit les entreprises à penser différemment les méthodes de travail et les déplacements des salariés.  La journée mondiale pour le vélo, le 3 juin, est l’occasion idéale pour revenir sur l’accord mobilité durable Groupe, signé à l’unanimité avec les organisations syndicales le 12 novembre 2019.

Du fait de ces nombreux avantages (un usage sans pollution, un coût réduit, des impacts positifs sur la santé, une vraie alternative à la voiture pour les trajets courts et moyens, en particulier avec le recours à l’assistance électrique…), le vélo a toute sa place au cœur d’une mobilité durable.

En se déplaçant moins et mieux, l'objectif majeur est de réduire les émissions de CO2. Le transport est en France le premier secteur émetteur, particulièrement du fait des voitures qui représentent plus de 70 % des trajets domicile-travail*.
Il s'agit aussi de gagner en efficacité en réduisant le temps perdu dans les déplacements. Le 12 novembre 2019, le groupe EDF a signé avec les Organisations Syndicales - à l’unanimité - un accord sur la mobilité durable pour ses salariés du groupe en France.

Quels sont les objectifs de l’accord mobilité durable Groupe ?

L’accord mobilité durable Groupe répond à trois enjeux de la  transition énergétique, de santé publique et d’efficacité.
  • Un enjeu social en améliorant les conditions de travail et de transport des salariés et en réduisant le nombre des accidents de trajet ;
  • un enjeu environnemental et de santé publique en limitant les nuisances du transport et en réduisant notre empreinte environnementale, conformément à la raison d’être du Groupe EDF ;
  • et pour terminer un enjeu économique en optimisant le fonctionnement des entreprises du Groupe à travers leurs déplacements.

Avant le confinement, 60%* des trajets en France faisaient moins de 5km et étaient très majoritairement réalisés en voiture. Plus que jamais, développer la « mobilité durable », c’est faire des choix d’organisation des activités qui prennent en compte l’impact sur les déplacements domicile-travail et les déplacements professionnels.

Le groupe EDF invite ses salariés à se mobiliser pour un avenir énergétique neutre en CO2

Depuis quelques années, le groupe EDF multiplie des modalités de travail pour simplifier la vie des salariés ; des actions qui s’accélèrent avec la crise. Le groupe EDF a souhaité accompagner ses salariés pour « moins et mieux se déplacer » avec des solutions de mobilité respectueuses de l’environnement et adaptées à la situation de chacun. L’objectif est de simplifier la vie des salariés, tout en étant au service de la performance collective.

Les démarches mises en place sont l’illustration de l’engagement du Groupe sur le plan environnemental et sociétal en lien avec sa raison d’être.
Construire un avenir énergétique neutre en CO₂, conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l'électricité et à des solutions et services innovants.


Pour aller plus loin…

Le projet interne « Combattre le CO2, ça commence par nous » permet aux salariés du Groupe de s’engager pour mieux maîtriser leur empreinte carbone et réduire leur impact en matière de CO2. 
Pour agir au quotidien, il est proposé à tous les salariés du Groupe en France de s'engager avec des actions simples sous forme de défis ludiques.
 


* INSEE a publié en janvier 2021, une note sur l’importance de la voiture pour les déplacements domicile-travail . Elle s’appuie sur les recensements annuels de 2017 et analyse les pratiques, avant la pandémie, des actifs ayant un emploi et se déplaçant à moins de 150 kilomètres pour aller travailler, soit 24,6 millions de personnes.