Publié le 21/04/2020

EDF signe la charte internationale pour une I.A inclusive

L’Intelligence Artificielle (IA) est un formidable levier de développement, de progrès dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’environnement, de l’industrie et est une opportunité pour réduire les inégalités .
 
Sous le haut patronage du Secrétariat d’Etat chargé du Numérique avec l’appui de Delphine O, Ambassadrice, Secrétaire générale du Forum Génération Egalité et de Nicole Ameline, VP du CEDAW-ONU, EDF signe la Charte Internationale pour promouvoir la diversité dans le développement de l'intelligence Artificielle. EDF s'engage
 
Cette Charte est une première étape avant de s’engager dans le label international GEEIS-AI dont EDF est labélisé depuis 2014. Elle est un document de référence aussi bien pour les entreprises de la Tech que pour toutes celles qui mettent en œuvre l’IA afin de respecter la diversité en veillant à ce que l’ensemble de la chaine de la valeur de la donnée soit responsable et que les biais discriminatoires soient identifiés et maîtrisés. EDF est une des premières entreprises signataires de cette Charte qui a pour objectif de créer un cadre de confiance pour chacune et chacun sur la façon dont les systèmes d’IA sont conçus et utilisés.
 
Les entreprises signataires de cette charte s’engage à :
  1. Promouvoir la mixité et la diversité dans les équipes qui travaillent sur des solutions à base d’IA.
  2. S’organiser pour évaluer et réagir à toutes formes de discrimination qui pourraient résulter de données biaisées ou stéréotypées.
  3. Veiller à la qualité des données utilisées pour garantir des systèmes les plus équitables possible : une donnée unifiée, cohérente, vérifiée, traçable et exploitable.
  4. Former pour sensibiliser et responsabiliser les concepteurs, développeurs et tous les acteurs impliqués dans la fabrique de l’IA, aux stéréotypes, aux biais pouvant générer des discriminations.
  5. Sensibiliser les prescripteurs des solutions à base d’IA (RH, finances, relations clients, marketing …), aux risques de biais et stéréotypes pouvant générer des discriminations et intégrer dans les cahiers des charges des points de contrôle et d’évaluation itérative.
  6. Veiller à bien choisir les fournisseurs et les évaluer de manière itérative afin de s’assurer que toute la chaîne de valeur de l’IA soit non discriminatoire.
  7. Contrôler les solutions à base d’IA et adapter en continu les processus