13 jan. 2022

Allemagne : le projet H2GIGA pour la production d’hydrogène vert à l’échelle industrielle

 
Source: Projektträger Jülich im Auftrag des BMBF

Le projet H2GIGA, qui vise à développer la production d'hydrogène vert à l'échelle industrielle en Allemagne, vient d’être lancé. EIFER est partenaire du projet avec plus de 130 institutions issues de l'industrie et de la recherche. H2GIGA fait partie des trois projets pilotes (H2Giga, H2Mare, TransHyDE) sur l'hydrogène retenus et financés par le ministère fédéral de l'éducation et de la recherche allemande (BMBF).

____________________________
L​​​​​a production d'hydrogène à partir de l’eau et de l’électricité connu sous le nom d'électrolyse s’est développé depuis longtemps et la maturité technique a augmenté rapidement ces dernières années pour les trois technologies (PEM, AEL, HTEL). La technologie doit aujourd’hui être disponible à l'échelle du gigawatt, afin de répondre à la demande d'énergie dans le cadre de la transition énergétique allemande vers des sources d'hydrogène renouvelable.

Cependant, les électrolyseurs sont actuellement encore largement construits avec des processus peu automatisés, ce qui implique des coûts élevés et une faible capacité de production. Dans ce cadre, le projet principal H2Giga vise à faire progresser l'industrialisation des technologies d'électrolyse de l'eau pour la production d'hydrogène "vert", en utilisant des sources d'électricité renouvelables.

L'objectif principal de H2Giga est la production industrielle en série d'électrolyseurs avec des partenaires impliqués dans les technologies de la fabrication, l'automatisation, la numérisation et les méthodes de contrôle qualité pour la production d'électrolyseurs, afin d'accélérer le lancement du marché de l'hydrogène.

EIFER, le centre de R&D commun d’EDF et du KIT en Allemagne, participe au projet principal H2Giga sur la technologie de l'électrolyse de l'eau à haute température (HTEL). La contribution d'EIFER porte d'une part sur le développement de cellules innovantes et des stacks et d'autre part sur la compréhension du mécanisme de dégradation, afin d'améliorer la fiabilité du système. Ainsi, EIFER est partenaire des sous-projets H2Giga/ HTEL stacks et DegradEL3 à partir d'avril 2021 jusqu'à mars 2025.
Le résultat escompté est une avancée des connaissances en termes de dégradation dans les trois technologies, ainsi que la contribution aux performances et à la durabilité des cellules/stacks.

Les coordinateurs pour les HTEL-stacks et DegradEL3 sont respectivement Sunfire et Dechema DFI.

Les partenaires sont issus de la recherche et de l’industrie : Kerafol GmbH, Karlsruhe Institute of Technology, DLR, Fraunhofer IKTS, Xenon GmbH, Kontron AS GmbH, ZBT, Fraunhofer IPA, etc. Le financement des deux sous-projets s'élève au total à environ 1,5 million d'euros. ​​​​​​​


Source: Projektträger Jülich im Auftrag des BMBF

À propos des projets pilotes sur l'hydrogène

Les projets pilotes sur l'hydrogène financés par le BMBF sont le résultat d'un concours d’idées : la recherche, l'industrie et la société civile ont été invitées à soumettre des idées de projets à grande échelle sur l'hydrogène pour un financement total d'environ 740 million d'euros. Plus de 240 partenaires se sont ainsi réunis et une sélection a été opérée vers les trois projets les plus aptes à faire progresser la transition énergétique. Au printemps, les projets ont été lancés sur la base de perspectives de financement non contraignantes pour une période de quatre ans. De plus amples informations sont disponibles sur le site http://www.wasserstoff-leitprojekte.de​​​​​