Les différents types de centrales hydrauliques

Il existe une grande diversité d'installations hydroélectriques, en fonction de leur situation géographique, du type de cours d'eau, de la hauteur de la chute, de la nature du barrage et de sa situation par rapport à l'usine de production électrique.

Il existe 3 grandes catégories d’aménagements hydrauliques :

De lac ou de haute chute

Elles sont surtout présentes dans les sites de haute montagne. Elles sont caractérisées par un débit faible et un dénivelé très fort avec une chute supérieure à 300 m. Le barrage s'oppose à l'écoulement naturel de l'eau pour former un lac de retenue. Ce lac est alimenté par l'eau des torrents, la fonte des neiges et des glaciers. En France, la plus grande hauteur de chute est celle de Portillon en Haute-Garonne (1 420 m).

Les centrales de lac utilisent des turbines de type Pelton.

D'éclusée ou de moyenne chute

Elles sont surtout installées en moyenne montagne et dans les régions de bas relief. Elles sont caractérisées par un débit moyen et un dénivelé assez fort avec une chute comprise entre 30 et 300 m.

Les centrales d'éclusée utilisent des turbines de type Francis.

Au fil de l'eau ou de basse chute

Elles sont implantées sur le cours de grands fleuves ou de grandes rivières. Elles sont caractérisées par un débit très fort et un dénivelé faible avec une chute de moins de 30 m. Dans ce cas, il n'y a pas de retenue d'eau et l'électricité est produite en temps réel.

Les centrales au fil de l'eau utilisent des turbines de type Kaplan.

Les PCH (Petites Centrales Hydrauliques)

En parallèle de ces 3 grandes catégories d'aménagements hydrauliques, il existe aussi des PCH (Petites Centrales Hydrauliques).
 
Environ 10% de l'énergie hydraulique est fournie par plus de 2200 PCH de petite puissance (inférieur à 10 MW).

Comment sont exploitées les centrales hydroélectriques ?

Les centrales d’une puissance supérieure à 4,5 MW appartiennent à l’Etat qui en confie l’exploitation à un opérateur, sous le régime de la concession.
 
Les installations de moins de 4,5 MW sont exploitées sous le régime de l’autorisation. Elles n’appartiennent pas à l’Etat mais à un propriétaire privé (une personne ou une entreprise). Elles sont exploitées afin de vendre l’électricité produite ou de l’auto-consommer. 
 

Teste tes connaissances sur l'énergie hydraulique

Question 1/10
Question 2/10
Question 3/10
Question 4/10
Question 5/10
Question 6/10
Question 7/10
Question 8/10
Question 9/10
Question 10/10

Qu'est-ce que l'énergie hydraulique ?

En savoir +

Le fonctionnement d'un barrage

En savoir +

Les différentes formes de barrages

En savoir +