Tendances et marché de l'énergie

Budget vert 2024 : le Gouvernement annonce une hausse de 7 milliards d’euros en faveur de la transition énergétique

Publié le 12 octobre 2023, le quatrième exercice de budget vert de l'État montre que les dépenses en faveur de l’écologie s'élèveront à 40 milliards d’euros en 2024, en hausse de 7 milliards d’euros par rapport à 2023. « Le projet de loi de finances pour 2024 confirme la pleine mobilisation de l'État en faveur de la transition écologique avec une hausse inédite de 7 Md€, en cohérence avec les trajectoires physiques présentées dans le cadre de la planification écologique », souligne le Gouvernement dans un communiqué. Ces dépenses, qui dépassent largement les recettes environnementales évaluées à 26 milliards d'euros, couvrent divers secteurs tels que les transports, la construction, les ressources naturelles, l'énergie, ainsi que des domaines variés comme l'agriculture, la biodiversité, la sécurité civile et l'eau. Dans le détail, le secteur des transports représente une part importante des dépenses en faveur de l’environnement grâce à des mesures telles que le soutien au transport ferroviaire, aux transports en commun, au transport fluvial, et à l'électrification des véhicules pour un total de 8 milliards d’euros. En ce qui concerne le secteur du bâtiment, 6,6 milliards d’euros seront alloués à l’amélioration de l'efficacité énergétique des logements et des bâtiments publics. Pour soutenir le développement des énergies renouvelables, l’Etat attribuera 5,5 Md€ au domaine de l’énergie. L’Etat souhaite également soutenir la compétitivité verte et l’aide publique au développement en subventionnant les collectivités par le biais du verdissement des dotations, du Fonds vert, du plan France 2030 de l’Ademe ou encore des dépenses du plan France très haut débit.

actu-environnement.com - Publié le 12/10/2023

Électromobilité : une augmentation massive des bornes de recharge en France

Selon une étude, un quart des véhicules immatriculés au deuxième trimestre 2023 en France étaient des véhicules électriques (VE) ou hybrides rechargeables (VHR). Le nombre de bornes de recharge a également augmenté, passant de 132 667 en 2016 à 1 540 562 au 30 juin 2023. Si l’étude note une augmentation de 22% depuis le début de 2023, le nombre de bornes de recharge installé en France a été multiplié par 11 depuis 2016. La majorité des bornes (54%) se trouvent chez les particuliers, totalisant 838 695 points de charge, contre 600 186 pour les entreprises. En revanche, les bornes publiques représentent seulement 6% du total du parc national, malgré une multiplication par trois depuis 2020, passant de 34 686 à 101 681. Les départements les plus peuplés, comme Paris, le Nord et les Bouches-du-Rhône, détiennent respectivement 5 613, 4 188 et 2 830 bornes publiques soit le plus grand nombre de bornes en termes de volume. Les départements les moins bien équipés sont la Seine-Saint-Denis (82 bornes), le Cantal (87 bornes) et le Val-d'Oise (91 bornes). D'après l'étude, menée auprès de 1 000 propriétaires de VE ou VHR, la majorité de la recharge se fait à domicile, soit 88% pour les habitants de maisons individuelles et 59% pour ceux résidant en immeuble collectif. Selon le rapport, il est nécessaire d'accroître le nombre de points de charge publics dans les années à venir pour soutenir le développement des VE et des VHR. Trois scénarios y sont proposés : un scénario haut selon lequel la barre du million de bornes pourrait être franchie en 2030, un scénario médian pour 2031 et un scénario bas pour 2033.

lagazettedescommunes.com - Publié le 16/10/2023

Toute l'actualité du marché de l'énergie

Voir toutes les revues de presse