Tendances et marché de l'énergie

Progression des énergies vertes en France : 17% des communes adoptent les ZAER

Un an après la mise en place de la loi d'accélération des énergies renouvelables (Aper), 17% des communes françaises ont défini des zones d'accélération des énergies renouvelables (ZAER), disposant de moyens de production d'énergie verte. Identifiées par les communes puis soumises à la consultation des citoyens, les zones sont définies par la commune et transmises à un référent préfectoral pour validation avant d'être examinées par une conférence territoriale. « 327 000 zones d'accélération ont été saisies par 6 500 communes couvrant 110 000 km2, soit 19% de la superficie nationale », rapporte Didier Soulage, chargé de mission énergies renouvelables au Cerema. Les énergies visées majoritairement par ces zones sont le photovoltaïque (75% des cas), suivi par la géothermie, le solaire thermique, la biomasse et le biométhane. Auréline Doreau, responsable des projets énergie et territoires de l'association Cler-Réseau pour la transition énergétique, trouve regrettable que la chaleur soit négligée au profit du photovoltaïque. « Pourtant, en termes de besoin, la chaleur devrait ressortir gagnante de ces ZAER », a souligné Sophie Collet, responsable du pôle énergie de l'association de collectivités Amorce.

actu-environnement.com - Publié le 16/04/2024

Energie renouvelable : l'autoconsommation collective d'énergie est en pleine expansion

En France, l’autoconsommation collective d’énergie connaît un succès croissant. Cette méthode, qui consiste à utiliser l’énergie produite par soi-même, souvent par le biais de panneaux photovoltaïques, séduit de plus en plus de Français face aux enjeux écologiques et économiques actuels. Selon des chiffres publiés fin mars 2024, cette technique a connu une augmentation de 102% au premier trimestre 2024 par rapport à l’année 2023. 379 opérations ont été enregistrées, totalisant une puissance installée de 27 mégawatts et rassemblant pas moins de 4 929 participants. Ce développement est observé sur l’ensemble du territoire français, notamment dans les régions Grand Est et Occitanie, qui enregistrent le nombre d’opérations le plus élevé, ainsi que dans les Hauts-de-France, en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Centre-Val de Loire. Pour mettre en œuvre un projet d’autoconsommation collective, les participants doivent créer une structure juridique et installer une ou plusieurs unités de production dont la puissance cumulée n’excède pas 3 mégawatts. Les consommateurs peuvent être des particuliers ou des acteurs industriels qui doivent être situés dans un périmètre restreint de 2 km. Les structures d’autoconsommation collective bénéficient également de soutiens régionaux. Les perspectives de l'autoconsommation collective sont encourageantes, avec de nombreux projets prévus.

revolution-energetique.com - Publié le 18/05/2024

Toute l'actualité du marché de l'énergie

Voir toutes les revues de presse