Le chèque énergie : un dispositif d’aide aux personnes en difficulté

Créé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte du 17 aout 2015 et mis en place par le décret du 6 mai 2016 en substitution des tarifs sociaux de l’énergie (Tarif de Première Nécessité pour l’électricité et Tarif Spécial de Solidarité du gaz), le chèque énergie est un dispositif d’aide destiné aux ménages en situation de difficulté.

Généralisé le 1er janvier 2018 après deux ans d’expérimentation, le chèque énergie est un titre de paiement allant de 48 à 277 euros permettant de payer des dépenses d’énergie comme l’électricité, le gaz naturel ou d’autres sources d’énergie auprès d’un ou plusieurs fournisseurs d’énergie. Ce dispositif d'aide au paiement permet également de financer des travaux de rénovation énergétique et/ou de régler tout ou partie de la redevance en logement foyer conventionné.
 
D’un montant moyen de 150 euros, le chèque énergie est attribué en fonction de critères fiscaux et de la composition du foyer. Il donne droit aux mêmes protections que les tarifs sociaux de l’énergie : maintien à la puissance souscrite en période de trêve hivernale, abattement tarifaire sur les interventions suite à impayé et gratuité des frais de mise en service du contrat de fourniture d’énergie.

Le chèque énergie en chiffres

En 2020, les chèques énergie ont été adressés par les pouvoirs publics à 5,7 millions de ménages. 
 
Après la généralisation du dispositif, le nombre de bénéficiaires a fait l’objet d’une revalorisation fin 2018 par un décret et un arrêté successif (1) créant ainsi une nouvelle tranche de bénéficiaires à hauteur de 2,2 millions de ménages : la cible des bénéficiaires inclut désormais les ménages dont le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation est inférieur à 10 700 € (jusqu’alors le plafond était de 7 700 euros).

Ces deux textes réglementaires ont également prévu une augmentation de la valeur faciale du chèque à partir du 1er janvier 2019 : le montant minimum du chèque reste de 48 €, mais voit désormais son plafond s’établir à 277 euros alors qu’il était auparavant de 227 € (soit une augmentation de 50 €).    

 

Modalités d'utilisation du chèque énergie

Le règlement d’une facture d’énergie avec le chèque énergie peut se faire par voie postale ou par voie dématérialisée. Le bénéficiaire peut également pré-affecter son chèque énergie, c’est-à-dire opter pour le versement automatique au fournisseur de son choix pour les années à venir.

  • Sur le web

    Pour un traitement rapide et simplifié, les clients précaires sont invités à privilégier la remise du chèque énergie et de l’attestation de droit via le portail https://chequeenergie.gouv.fr

  • Par courrier

    Il reste cependant possible de procéder à un envoi papier en s’adressant au fournisseur de son choix

Pour attribuer votre chèque énergIE à edf, le chèque est à envoyer à :

EDF
TSA 81401
87014 LIMOGES CEDEX 1

Vous êtes un client particulier ?

Rendez-vous sur la page dédiée au chèque énergie et attribuez dès maintenant votre chèque énergie !

Accompagner le déploiement du chèque énergie

EDF a travaillé aux côtés des pouvoirs publics pour accompagner la mise en place de ce dispositif et continue d’informer les bénéficiaires (envoi de mails et SMS, diffusion de brochures explicatives, mise à disposition de tutoriels, formations des travailleurs sociaux au dispositif par les correspondants solidarité d’EDF, etc.). En 2019, les correspondants solidarité d’EDF ont par exemple réalisé 1 046 réunions d’information sur le chèque énergie et échangé avec 11 744 participants (collectivités, travailleurs sociaux, particuliers, etc.). 

En 2019, la mission Check'Energie avec l'association Unis-Cité a permis de faire de la pédagogie sur l'usage du chèque énergie grâce à la mobilisation de jeunes en service civique. 

En période de trêve hivernale, EDF veille à ce que les clients en difficulté ne subissent ni coupure ni restriction de l’alimentation électrique du 1er novembre au 31 mars. Parce que réussir la transition énergétique c’est n’oublier personne, EDF conseille aux ménages précaire de ne pas laisser s’accumuler des factures impayées pendant les périodes de trêve réglementaire. Les conseillers client d’EDF et l’ensemble de leurs partenaires ont une priorité : celle d’assurer un dialogue continu avec le client pour prévenir les coupures pour impayés. Ainsi, avant la sortie de chaque trêve, les conseillers solidarité d’EDF conduisent des campagnes d’appels téléphoniques vers les clients en difficulté pour les informer et les accompagner dans la mise en œuvre de solutions adaptées. 

Aides Fonds de solidarité pour le Logement

EDF est un partenaire actif et durable des Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) dans la lutte contre la précarité énergétique. Aux côtés des collectivités territoriales, des Conseils Départementaux ou des Métropoles, et des différents services sociaux, EDF s’implique dans ce dispositif de proximité qui délivre aux personnes en difficulté une aide leur permettant d’accéder à un logement ou de s’y maintenir. Jusqu'à aujourd'hui EDF est le premier contributeur des FSL après les collectivités territoriales avec 20,2 millions € versés en 2019 pour aider près de 100 000 familles. D’autres organismes apportent également des aides pour régler les factures d’énergie tels que la CAF, certaines associations et assurances santé.

(1) Décret n°2018-1216 du 24 décembre 2018 modifiant les modalités de mise en œuvre du chèque énergie et arrêté du 26 décembre 2018 modifiant le plafond et la valeur faciale du chèque énergie