Innovation Publié le 23/09/2020

La réalité virtuelle pour sensibiliser au risque d’introduction de corps étrangers dans nos circuits

Les équipes de l’UNIE (Unité d'Ingénierie d'Exploitation) et du CNPE (Centre Nucléaire de production d'Electricité) de Belleville ont apporté par leur collaboration une amélioration du processus de formation au risque FME par la création d’un serious game en réalité virtuelle.

La démarche FME c’est ?​​​​​​​

La démarche FME (Foreign Material Exclusion) vise à prévenir les risques d’introduction de corps ou de produits étrangers quels qu’ils soient c’est-à-dire qu’ils proviennent d’une activité d’exploitation ou de maintenance.
Depuis janvier 2018, la maîtrise du risque FME est sous le feu des projecteurs, considérée comme un des leviers pour lutter contre les pertes de production. 
L’objectif est simple : faire bien du premier coup pour améliorer la qualité de la maintenance et de l’exploitation 
Sur le terrain, les progrès sont réels et visibles. Toutes les équipes des sites ont pris en charge la démarche FME et ont tous investi du temps de l’énergie et des ressources pour la gestion de ce risque-là.
Les CNPE sont forces de propositions en termes de bonnes pratiques, d’idées et d’innovations.

Une collaboration UNIE et CNPE

Courant 2019, le CNPE de Belleville prend l’initiative de développer un module de formation en réalité virtuelle pour sensibiliser à la prise en compte du risque FME sur les chantiers. Grâce à cette technologie, les utilisateurs c’est-à-dire les intervenants sur les chantiers sont en immersion dans un environnement virtuel et peuvent ainsi mettre en pratique leurs savoirs.
Un bel exemple de travail collaboratif entre l’UNIE et les CNPE. Un exemple de ce que l’UNIE peut apporter aux sites car ce nouveau chantier FME virtuel peut être transférer à l’ensemble du groupe EDF. Il s’agit aussi d’une première dans le domaine FME.

Formation en Réalité Virtuelle


Avant cette nouvelle méthode, la formation se faisait sur un chantier école utilisé notamment en arrêt de tranche. Cette méthode de formation s’avérait être très chronophage et mobilisait beaucoup de salariés.
Aujourd’hui, grâce à la réalité virtuelle, nous gagnons en temps et l’aspect ludique de cette méthode facilite l’apprentissage et la concentration des salariés. Désormais, le chantier école est transportable puisqu’il ne suffit que d’une mallette comprenant un ordinateur, un casque et une manette pour effectuer la formation !

Face à l’efficacité de l’application d’autres versions sont en préparation avec le site de Belleville. Une version managériale avec l’introduction d’erreurs dans le module pour aiguiser l’œil des managers ou des pilotes de revues Maitrise de la Qualité de Maintenance et d’Exploitation (MQME). Et aussi une version concernant le gardiennage des piscines Bâtiment Réacteur pour la prévention du risque FME en arrêt de tranche. Ces modules pourront être effectués par tous les salariés et ainsi mieux appréhender certains attendus voire certaines missions.