Événement Publié le 11/05/2020

La continuité pédagogique une priorité pour EDF et la fondation CGénial, même pendant le confinement

Mercredi 6 mai, par visioconférence, deux ingénieures d’EDF sont intervenues auprès de 25 lycéens provenant de toute la France pour parler de leur travail et de leur parcours. Une belle occasion de faire découvrir des métiers scientifiques et techniques, susciter des vocations et d’ouvrir la voie des études supérieures.

Pauline est ingénieure sûreté nucléaire et Aïda ingénieure mécanique sur le site nucléaire de Tricastin.
Pour cette première participation d’EDF au programme lancé par l’Ecole Polytechnique* et la Fondation CGénial, ce binôme déjà complémentaire dans la vie professionnelle a durant une heure répondu avec enthousiasme aux nombreuses questions des lycéens.
C’est avec beaucoup de pédagogie et de spontanéité qu’elles ont évoqué leur parcours scolaire et professionnel, leur métier et leur environnement de travail au quotidien, le salaire, les perspectives d’emploi dans le secteur du nucléaire et chez EDF plus généralement  …
Un échange fluide et informel qui a ravi autant les lycéens que nos deux « Survoltées » qui ne demandent qu’à réitérer l’expérience !
 
 « J’ai pris énormément de plaisir à échanger d’une manière aussi interactive et spontanée sur mon métier. J’espère que nous avons suscité des vocations ! C’est avec enthousiasme que je réitèrerais l’expérience ! » Aïda
 
 « Même avec ce format inédit, les échanges étaient d’une spontanéité incroyable. J’ai trouvé les lycéens curieux de cet environnement de travail en centrale nucléaire. » Pauline

 
 
*« Une grande école pourquoi pas moi »
Des étudiants polytechniciens volontaires accompagnent des jeunes éloignés de l’enseignement supérieur en France, dans le cadre de leur programme
« Une grande école pourquoi pas moi ». Actuellement, 480 lycéens sont tutorés par ces étudiants. Dans ce cadre, ils proposent aux jeunes
une rencontre par jour avec un professionnel du monde des entreprises afin qu’ils trouvent des inspirations pour leur orientation.

Une opération en phase avec la « mission transmission » des salariés « Survoltés » d’EDF et la volonté de la Fondation CGénial de susciter des vocations
dans des secteurs d’avenir en encourageant la rencontre entre les jeunes qui en ont le plus besoin et les professionnels passionnés par leur métier.