Présentation

La centrale nucléaire de Brennilis

Située au cœur des Monts d’Arrée, dans le Finistère, la centrale nucléaire de Brennilis a été l’unique centrale électrique de la filière à eau lourde en France. Après 18 ans de production électrique, celle-ci est définitivement arrêtée en 1985 puis progressivement démantelée depuis 1997.
Pour mener ces opérations de démantèlement, environ 80 salariés travaillent tout au long de l’année sur le site. Les principales opérations déjà réalisées ont été :

  • démantèlement de tous les petits composants dans l’enceinte réacteur et démantèlement électromécanique complet dans tous les autres bâtiments ;
  • déconstruction totale du Bâtiment du Combustible Irradié, des bâtiments administratifs et des bâtiments auxiliaires ;
  • assainissement de l'ancien chenal de rejet des effluents ;
  • démantèlement des échangeurs de chaleur dans l’enceinte réacteur.

 
     Le démantèlement de la station de traitement des effluents (STE) est en cours, sous un confinement qui isole le chantier de l’environnement.  Les intervenants démolissent actuellement le radier, ce qui correspond aux fondations du bâtiment : une dalle de béton de 1000 m² sur un mètre d’épaisseur.
 
Une fois le chantier de la station de traitement des effluents terminé, la dernière étape sera celle du démantèlement du bloc réacteur, après obtention de l’autorisation de démantèlement complet, sous la forme d’un décret. Pour obtenir ce décret ministériel, EDF déposera une demande d’autorisation en 2018, qui sera instruite par les autorités et fera l’objet d’une enquête publique.

Le site se visite toute l’année
La Maison du Lac – Espace Découverte EDF permet d’en savoir plus sur l’histoire de l’électricité, ses moyens de production ainsi que les étapes de la déconstruction d’une centrale nucléaire grâce à ses expositions ludiques, ses conférences ou ses animations à destinations du grand public. Il est également possible de visiter les installations de la centrale nucléaire et/ou de la centrale thermique (turbines à combustion) tout au long de l’année.

Crédits photos : V.Joncheray - G.Huguet