Innovations et projets durables

Département du Calvados : Lisieux étend la chaufferie bois du quartier d’Hauteville

Dans le Calvados, des travaux sont en cours jusqu'en mars 2024 pour étendre la chaufferie bois du quartier d'Hauteville à Lisieux sur une distance de plus de cinq kilomètres. Cette extension, qui a été approuvée par un avenant signé avec la municipalité en juin 2022, aura pour objectif de fournir de la chaleur à 1 050 nouveaux logements, ce qui équivaut à 7 000 MWh de chaleur, selon Dalkia, filiale du groupe EDF. Elle profitera également à certains bâtiments publics du centre-ville, ce qui permettra à la collectivité de réduire ses coûts énergétiques. « On va payer trois fois moins cher ! », affirme Sébastien Leclerc, maire de Lisieux. Ce projet coûtera 4,7 millions d'euros, financés à 50% par l'Ademe, et portera la longueur totale du réseau de chaleur à au moins 12,5 km, contre 7,5 km actuellement. Aujourd’hui, la chaufferie, qui fonctionne jour et nuit, alimente 5 200 logements. En 2022, elle a utilisé 10 800 tonnes de bois, provenant principalement de la région. « Décarboner est l’un de nos enjeux. Avant, nous avions 70% de chaleur issue de la biomasse. Demain, ce sera 84% », explique Julien Ben, directeur de Dalkia pour la Basse-Normandie et Le Havre. L'extension permettra d'économiser 1 250 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent des émissions de 690 voitures.

ouest-France.fr - Publié le 08/10/0023

Département de la Saône-et-Loire : EDF Renouvelables inaugure la centrale solaire d'Epinac

Le 28 septembre 2023, EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF, a annoncé le démarrage de la centrale solaire d'Epinac. Située sur un ancien site minier, cette installation, d'une capacité de 3,1 MWc et équipée de près de 5 500 panneaux photovoltaïques, a la capacité de couvrir 70% des besoins annuels en électricité de la population de la commune. Les enjeux environnementaux ont été pris en compte durant sa conception et les travaux ont été soigneusement planifiés en évitant les périodes sensibles pour la faune et la flore locales, comme souligné par les études écologiques. Le suivi environnemental, mené en parallèle des travaux, sera maintenu tout au long de la période d'exploitation. Les habitants de la Saône-et-Loire et des départements voisins ont pris part au financement de ce projet via une campagne de financement participatif lancée sur la plateforme Lendosphère en juin 2022. Au total, 80 000 euros ont été rassemblés grâce à la contribution de 73 investisseurs privés. Cette installation renforce l'implication d'EDF Renouvelables dans la région Bourgogne-Franche-Comté, où la société exploite actuellement 10 centrales solaires et en construit 8 supplémentaires, contribuant ainsi aux objectifs régionaux de parvenir à 69% de production d'énergie renouvelable d'ici 2030. « La centrale photovoltaïque d’Epinac permet de valoriser un ancien terrain industriel minier en une source de production d’électricité bas carbone. La collaboration étroite entre EDF Renouvelables et la commune d’Epinac a permis de développer un projet correspondant aux attentes du territoire. Elle s’inscrit pleinement dans les ambitions de transition énergétique aussi bien nationales que régionales. EDF Renouvelables a porté la plus grande attention à la valorisation des atouts du site dans le but de promouvoir un développement économique et humain », a déclaré le responsable régional d'EDF Renouvelables, Alexandre Margain.

edf-renouvelables.com - Publié le 28/09/0023

Département de l’Aude : le groupe EDF soutient la rénovation de logements à Carcassonne

À Carcassonne, dans l’Aude, le groupe EDF a apporté son soutien au bailleur social Alogea pour la rénovation de 349 logements érigés dans les années 1960-70. Ces travaux, échelonnés sur deux ans, comprenaient l'isolation thermique des murs extérieurs et des toits-terrasses, la réfection des conduits de chauffage ainsi que des réseaux d'eau pluviale et usée, le remplacement des menuiseries, la sécurisation des garde-corps et des balcons, l'installation de chauffe-bains performants, ou encore la modernisation des installations électriques des espaces communs et l'intégration de robinets thermostatiques. Grâce à ce projet, l'étiquette énergie est passée de D à B selon la certification BBC Rénovation. Les opérations ont aussi permis d'éviter l'émission de 17 000 tonnes de CO2 et de réduire en moyenne de 30% la facture énergétique des locataires. Le groupe EDF a participé à hauteur de 1,3 million d'euros en certificats d'économie d'énergie, ce qui représente près de 10% du coût total des travaux. La majeure partie du financement provient du Fonds européen de développement régional (FEDER). Alogea envisage désormais d'entreprendre des rénovations au niveau des parkings, des espaces verts et des aires de jeux dans le quartier.

EDF - Publié le 04/10/2023