Quelles sont les références de Dalkia Smart Building dans la rénovation en milieu scolaire ?

Jean-Benoît Lafond - Dès 2012, nous avons pris en charge la rénovation de 100 écoles de la ville de Paris avec, entre autres engagements, 30 % d’économies d’énergie finale sur le chauffage et 30 % d’émissions de CO₂ en moins. Les indicateurs sont en ligne avec cette promesse. En Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons travaillé sur l’optimisation énergétique de neuf lycées. Nous garantissons 40 % d’économies d’énergie primaire pour les usages électriques et thermiques et 22 % d’énergies renouvelables dans le mix. Nous sommes également intervenus auprès de la ville de Lons-le-Saunier, dans le Jura (rénovation de quatre groupes scolaires) et pour le conseil général de la Manche (rénovation de vingt collèges).

Quels sont les termes du nouveau contrat qui vient d’être remporté auprès du conseil départemental des Hauts-de-Seine ?

J-B. L. - Il porte sur 31 collèges où nous allons associer un travail d’isolation sur le bâti et une intervention sur les systèmes : rénovation des chaufferies, pompes et circuits, et mise en place d’une gestion technique centralisée. La principale innovation réside dans une infrastructure numérique, conçue en partenariat avec AsterIoT, une filiale de Dalkia. En plus d’apporter un supplément d’intelligence dans le pilotage des bâtiments, cette innovation facilitera l’évolution des sites qui pourront, par exemple, recevoir des sondes connectées pour mesurer la qualité de l’air ou bénéficier d’un chauffage différencié par zone. Le volet numérique du contrat permettra aussi au conseil départemental des Hauts-de-Seine d’offrir aux usagers un panel de services utiles au quotidien : gestion des espaces, gestion du confort, suivi des incidents, télécommandes virtuelles, géolocalisation…

Qu’est-ce qui a permis à Dalkia Smart Building de faire la différence ?

J-B. L. - La proposition de faire naître des collèges connectés (ou 4.0) a très certainement été un élément important. En outre, je pense que l’expérience de Dalkia Smart Building, et notamment sa capacité à proposer une stratégie globale pour l’ensemble des collèges tout en développant des solutions sur mesure pour chaque établissement scolaire, est appréciée. De manière générale, le marché des contrats de performance énergétique (CPE) sur les établissements scolaires est en plein boom : les maîtres d’ouvrage ont pris confiance dans ce modèle contractuel qui garantit, sur une durée fixée, un certain niveau de performance énergétique au regard des investissements réalisés.

 

Retrouvez plus d'actualités dans Le Magazine #20

DOSSIER Les villes moyennes en route vers le renouveau P. 11 À 17
EN DIRECT DES TERRITOIRES Un territoire chauffé grâce à ses déchets – P. 06-07
EN PROJET Un réseau vertueux alimenté par les calories de l'eau de mer – P. 18-19