Retour à l'accueil de la centrale

Samedi 12 mars 2022 peu après minuit, les équipes de la centrale EDF du Tricastin ont procédé à la mise à l’arrêt de l’unité de production n°3 dans le cadre de sa 4e visite décennale.

Durant cet arrêt de grande ampleur, un contrôle exhaustif de l’installation est réalisé dans l’objectif d’atteindre les standards de sûreté internationaux les plus exigeants et de poursuivre l’exploitation du réacteur pour dix ans supplémentaires.
La visite décennale se distingue des autres arrêts de maintenance notamment par les contrôles réglementaires qui sont effectués :

- Le contrôle de la cuve du réacteur : son intégrité et sa résistance sont contrôlées millimètre par millimètre avec un robot perfectionné appelé « machine d’inspection en service ». 
- L’épreuve enceinte du bâtiment réacteur : la pression dans le bâtiment est augmentée afin de contrôler sa résistance et son étanchéité.
- L’épreuve hydraulique des circuits primaire et secondaire : la pression est augmentée pour contrôler la résistance des tuyauteries et des soudures.

Durant cet arrêt 13 000 activités sont programmées, dont de nombreuses opérations de maintenance. Des améliorations significatives seront réalisées pour garantir la sûreté de l’installation, notamment en cas d’agressions climatiques extrêmes (inondation, tornade…) et pour renforcer la tenue au séisme.

De grands chantiers se dérouleront :

  • Travaux sur les tambours filtrants de la station de pompage,
  • Changement des pôles du transformateur principal qui permettent l’évacuation de l’énergie sur le réseau de transport d’électricité,
  • Le renforcement de la robustesse mécanique du pont de manutention dans le bâtiment réacteur.

Aux côtés des 1 400 salariés EDF, près de 5 000 salariés d’entreprises prestataires associés en amont à la préparation, seront mobilisés durant quelques mois.

Les unités de productions n°1, n°2 et n°4 sont en fonctionnement et alimentent le réseau électrique national.