Retour à l'accueil de la centrale
EDF Tricastin soutient la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) pour préserver l’outarde canepetière, oiseau menacé qui vit non loin de la centrale nucléaire dans les terres viticoles. Cette action s’inscrit dans le cadre du partenariat national entre le Groupe EDF et la LPO France. Vivien Chartendrault, directeur territorial Drôme-Ardèche de la LPO, revient sur les fondements de ce partenariat.
 
 

Pourquoi protéger l’outarde ?

 

 En Auvergne-Rhône Alpes comme plus généralement en France, les espèces inféodées aux milieux agricoles sont celles qui ont subi le plus fort déclin au cours des dernières décennies (Vernet, 2019). C’est pourquoi le maintien de ces espèces fait aujourd’hui l’objet de différents programmes. L’outarde canepetière Tetrax tetrax, oiseau de plaine inféodé aux milieux ouverts, fait partie des espèces rencontrées dans les milieux agricoles. Les populations d’Europe de l’Ouest montrent des signaux alarmants de diminution (Inchausti et Bretagnolle, 2005 ; De Juana, 2009). Cette diminution est d'autant plus vraie sur la population française qui s’est effondrée au cours du dernier siècle, passant de 7 500 mâles chanteurs, en 1980, à 1 300 en 2000 (Jollivet et Bretagnolle, 2002).

 

Quelles sont les actions mises en œuvre ?

 En Drôme, l'outarde canepetière est très localisée au sud du département avec des individus dans la plaine de Pierrelatte et dans la plaine viticole de Tulette-Suze-la-Rousse. Cette espèce utilise alors les parcelles enherbées pour se reproduire où elle installe son nid au sol : des parcelles mises en jachères lors du renouvellement des plantations de vignes et des parcelles en prairies. La LPO a élaboré grâce au soutien du département de la Drôme, de la direction départementale des territoire et d’EDF un plan local d'action en faveur de cette espèce en milieu viticole. Cela passe notamment par le suivi de cette espèce, la sensibilisation des viticulteurs, la mise en place de mesures en parcelles de fauches (sauvetage de nichées), la gestion de 2 parcelles acquises pour l'espèce. La fourniture de semences aux viticulteurs pour avoir un couvert favorable à l'espèce et avec des intérêts agronomiques est aussi en réflexion.

 

Quel est l’intérêt d’un partenariat avec EDF Tricastin ?

 Il est plus qu’urgent d’agir pour la biodiversité, toute notre société doit s’impliquer et le monde des entreprises, doit plus que jamais prendre sa part. Dans ce contexte, une entreprise comme EDF, « Entreprise engagée pour la nature » au niveau national doit être capable de décliner ces engagements au local et c’est à ce titre que le partenariat avec EDF Tricastin prend du sens. EDF Tricastin joue un rôle économique et social majeur sur son territoire et sa contribution à la sauvegarde de l’outarde canepetière, espèce en danger d’extinction en France, peut faire la différence. L’implication de l’entreprise doit permettre de démultiplier les efforts, de les diffuser et elle démontre que c’est souvent par la coopération entre associations, collectivités, Etat et entreprises que nous pourrons trouver les solutions locales pour enrayer la disparition de certaines espèces.

 

Quels sont les futurs projets qui seront menés avec EDF Tricastin ?

 Pour prolonger les actions de terrain que nous menons déjà en faveur de l’outarde dans le sud de la Drôme, nous avons souhaité nous adresser aux enfants du territoire et tout particulièrement aux écoliers du primaire. Nous envisageons ainsi, avec le soutien d’EDF de lancer pour l’année scolaire 2022-2023, un programme pédagogique auprès des écoles notamment de Suze-la-Rousse, Tulette et Rochegude pour sensibiliser les enfants et leur donner toutes les clés pour comprendre et agir en faveur de la nature près de chez eux, dans ces paysages où survivent encore certaines espèces très menacées.

 

 

La signature du partenariat s’est déroulée mardi 13 septembre 2022 au café des vignerons à Grignan