Retour à l'accueil de la centrale

Après la réalisation de sa 4ème visite décennale, les équipes de la centrale EDF du Tricastin ont reconnecté l’unité de production n°2 au réseau électrique le 26 juillet 2021.
Elle avait été arrêtée le 5 février 2021 pour un check up complet de l’installation et réaliser des travaux de modifications permettant de rehausser davantage le niveau de sûreté, et atteindre ainsi les standards de sûreté internationaux les plus exigeants.
Les trois épreuves réglementaires spécifiques à une visite décennale ont été réussies et validés par l’Autorité de sûreté nucléaire, qui a donné son accord pour redémarrer le réacteur à l’issue de l’arrêt. Cette 4ème visite décennale est un jalon déterminant pour  obtenir l’autorisation de poursuivre l’exploitation du réacteur n°2 au-delà de 40 ans.
 
Cette visite décennale s’est déroulée sous le regard attentif de l’Autorité de sûreté nucléaire qui a suivi sur place la réalisation des contrôles réglementaires et effectué 9 inspections. Le programme industriel de la centrale nucléaire du Tricastin va se poursuivre : « Nous sommes à mi-parcours de nos 4ème visites décennales » précise Cédrick Hausseguy, «les prochaines sont programmées en 2022 pour l’unité n°3 et en 2024 pour l’unité n°4. »
 
Retrouvez l'entretien vidéo de Cedrick Hausseguy en cliquant ici
 
La visite décennale de l’unité de production n° 2 :

Au cours de cet arrêt trois grands contrôles réglementaires ont été réalisés et validés par l’Autorité de sûreté nucléaire :

  • le contrôle de la cuve du réacteur,
  • l’épreuve enceinte du bâtiment réacteur,
  • l’épreuve hydraulique du circuit primaire (et secondaire). 

 
Des améliorations significatives ont été mises en œuvre afin de rehausser le niveau de sûreté de l’installation, notamment en cas d’agressions climatiques extrêmes (inondation, tornade…) ou de séisme. De nouveaux moyens techniques ont été installés : alimentations électriques et en eau supplémentaires, système de refroidissement, dispositif de répartiteur de corium sous la cuve du réacteur, ...
 
Un contrôle exhaustif des installations a été effectué ainsi que des travaux de maintenance (remplacement de robinets, pompes, matériels électriques ou tuyauteries), avec quelques grands chantiers :

  • travaux sur les tambours filtrants de la station de pompage,
  • changement des pôles du transformateur principal qui permet l’évacuation de l’énergie sur le réseau de transport d’électricité,
  • renforcement de la robustesse mécanique du pont de manutention dans le bâtiment réacteur.