Retour à l'accueil de la centrale

Du lundi 17 au jeudi 20 janvier, les équipes de la Force d’Action Rapide du Nucléaire (FARN) seront présentes dans le cadre d’un exercice à la centrale nucléaire du Tricastin et sur les communes des alentours. Cet exercice vise à tester la collaboration entre la FARN et les équipes de la centrale.

Un exercice d’ampleur d’une durée de 4 jours

Dès lundi 17 janvier, les équipes arriveront à bord de véhicules transportant de nombreux matériels. Durant l’exercice, La FARN
disposera de moyens conséquents tels que :

  • 80 équipiers et observateurs seront présents pendant 5 jours en provenance des bases régionales.
  • 20 véhicules et 2 hélicoptères assureront des rotations entre les différents points pour transférer le matériel : base arrière à Pierrelatte, Les Girardes à Lapalud et la centrale.
  • une base arrière sera installée à l’aérodrome de Pierrelatte : il s’agit d’un campement autonome composé de différentes tentes, servant également de point de départ des différents moyens de transports employés pour l’exercice (camions, engins…).

Mercredi 19 janvier, les équipiers de la FARN s’entraîneront à faire face à une situation d’urgence lors de laquelle ils seront amenés à rétablir les alimentations en eau et en air de la centrale. Ils seront présents aux alentours de la centrale et notamment près du canal de Donzère-Mondragon.
De nombreux moyens de transports seront mobilisés pour l’exercice, en différents lieux : au sein de la centrale, à la base de loisirs des Girardes à Lapalud et sur l’aérodrome de la commune de Pierrelatte. Des hélicoptères assureront le transport de matériels.

Qu’est-ce que la FARN ?
Suite à l’accident de Fukushima, EDF a créé en 2011 la FARN afin de garantir en tout temps la disponibilité de moyens matériels robustes et de ressources humaines qualifiées pour éviter tout rejet dans l’environnement dans le cas d’un accident grave survenu sur une centrale nucléaire. Leur mission en situation de crise est de réalimenter la centrale en eau, en air et en électricité de manière à maintenir le bon fonctionnement des installations. La FARN est constituée de 4 services régionaux installés sur les sites de Civaux, Dampierre, Paluel et Bugey. Chaque service régional est composé de 5 équipes, également appelées "colonnes",  composées de 14 équipiers chacune. Ce sont plus de 300 femmes et hommes volontaires, engagés au profit de la sûreté des sites et de la protection des populations. Salariés EDF, experts du nucléaire, ils sont investis à la fois dans leur métier et dans leur mission d'intervention de crise. Une organisation guidée par des valeurs fortes telles que la rigueur, la solidarité et l'exemplarité. Les exercices et les entraînements sont au coeur du métier de la FARN. Depuis sa création, une trentaine d’exercices de grande ampleur, aux scénarios diversifiés et complexes, ont été réalisés.