Retour à l'accueil de la centrale

Le 03 mars, dans l’après-midi, les équipes qui procédaient à des essais sur un système de ventilation et filtration d’air de la salle de commande de l’unité de production n°3, qui serait utilisé uniquement en situation accidentelle, ont mis en évidence le dysfonctionnement de l’un des deux ventilateurs du système. Son sens de rotation était inversé. Cette anomalie de fonctionnement est immédiatement signalée, diagnostiquée et prise en charge par les équipes de la centrale.
En fonctionnement normal, un autre circuit permet l’alimentation en air de la salle de commande.
Dans la nuit du 03 au 04 mars, quelques heures après le constat, le ventilateur est remis en conformité et fonctionne normalement. Un branchement électrique inapproprié est à l’origine de ce défaut.
Bien qu’assurant un débit permettant l’apport en air, l’inversion du sens de rotation du ventilateur aurait entrainé l’indisponibilité partielle du système de filtration, s’il avait dû être utilisé. Aucune situation n’a amené à mettre en fonctionnement ce système sur la période.
Cet écart n’a pas eu de conséquence sur la sûreté de l’installation. Toutefois, cette indisponibilité est évaluée à plus de trois jours, ce qui n’est pas conforme aux règles d’exploitation d’une centrale nucléaire. Des analyses sont en cours pour en connaître la cause.
La direction de la centrale du Tricastin, a déclaré cet événement significatif de sûreté le 05 mars, auprès de l'Autorité de sûreté nucléaire, au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.