Retour à l'accueil de la centrale

L’unité de production n°4 est en arrêt programmé dans le cadre de sa 4ème visite décennale. Le combustible est déchargé. Les règles qui encadrent l’exploitation précisent que la coupure d’une de deux voies électriques nécessaires à la réalisation des opérations de maintenance implique, en mesure compensatoire, que l’autre voie électrique et notamment l’alimentation électrique de secours associée (diesel) soit disponible. Le 9 janvier 2021, dans la soirée, suite à l’apparition d’une alarme en salle de commande, un contrôle d’un diesel de la voie requise, est réalisé. Un défaut sur une cellule commandant la pompe de graissage de ce diesel est constaté. Un essai de ré-enclenchement de la cellule est réalisé. Il est infructueux. Le diesel est donc  déclaré comme étant indisponible et la remise en conformité de la cellule réalisée. Cet événement n’a aucune conséquence réelle sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. Toutefois, l’indisponibilité du diesel, durant 10h, constitue un non-respect des spécifications techniques d’exploitation, qui imposent la disponibilité de l’ensemble des matériels d’une des deux voies électriques quand l’autre voie est en maintenance. Cela a conduit la direction de la centrale nucléaire du Bugey à déclarer à l’Autorité de sûreté nucléaire, le 13 janvier 2021, un événement significatif sûreté au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.