Retour à l'accueil de la centrale

Dans le cadre de la réalisation de travaux de soudage sur une tuyauterie du circuit d’injection de sécurité (RIS*) dans la partie nucléaire de l’installation sur le réacteur N°5, les équipes de la centrale ont besoin de stopper temporairement  les arrivées d’eau de ce circuit au niveau de la zone de travail pour garantir la sécurité des intervenants. Pour ce faire, il est nécessaire de procéder, au moment des travaux, à la fermeture d’une vanne motorisée depuis la salle de commandes.

Le 26 avril 2022 matin, les équipes de la centrale en charge de réaliser l’activité se présentent en salle des commandes pour demander la mise en sécurité de l’installation permettant de réaliser l’activité de maintenance.

A 10h16, la vanne motorisée est fermée, ce qui entraîne l’indisponibilité du circuit RIS. En effet, les règles générales d’exploitation (RGE) spécifient que la fermeture de cette vanne motorisée entraîne l’indisponibilité des deux voies du circuit RIS basse pression.

L’indisponibilité du circuit est identifiée vers 11h, lors de l’évaluation quotidienne de sûreté. L’activité de maintenance est stoppée et la vanne est réouverte. A 11h 33, le circuit RIS est à nouveau pleinement disponible.

L’analyse, a posteriori, montre que la fermeture de la vanne motorisée a rendu indisponibles les deux voies du circuit RIS basse pression pendant 1h17, pour une durée autorisée d’une heure.

Cet événement n’a eu aucune conséquence réelle sur la sûreté des installations, la sécurité des salariés ni sur l’environnement. Toutefois, du fait d’un non-respect des RGE, la direction de la centrale du Bugey a déclaré, le 27 avril 2022, à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), un évènement significatif sûreté au niveau 1 sur l’échelle INES qui en compte 7.

*Le circuit d'injection de sécurité permet, en cas d'accident, par exemple une fuite importante du circuit de refroidissement du réacteur, d'introduire de l'eau borée dans celui-ci afin d'étouffer la réaction nucléaire et d'assurer le refroidissement du cœur.
Il est constitué de deux voies redondantes. L'une des voies (A) comprend deux pompes, l'autre (voie B) une seule. Il comprend également trois réservoirs, appelés accumulateurs, contenant de l'eau borée, qui se vident automatiquement dans le circuit primaire.

**Le système d’injection de sécurité (RIS) est un système de secours conçu pour assurer la maîtrise de la réaction en chaîne et le refroidissement du réacteur en cas de perte d’eau de refroidissement. Il est composé de 2 circuits indépendants (RIS HP : Haute Pression ; RIS BP : Basse Pression)