Retour à l'accueil de la centrale

Du mercredi 1er au vendredi 3 décembre 2021, les équipes de la centrale du Bugey ont réalisé une épreuve majeure de la visite décennale de production n°5 : l'épreuve enceinte du bâtiment réacteur. Cet essai réglementaire incontournable permet de s'assurer de la résistance et de l’étanchéité de l'enceinte du bâtiment réacteur et donc de sa capacité de confinement de la radioactivité pour les dix prochaines années.
Trois jours au cours desquels les équipes d'EDF et les partenaires industriels ont "travaillé d'arrache-pied pour réussir ce jalon essentiel de cet arrêt décennal", indique Pierre Boyer, Directeur du CNPE du Bugey.

S'assurer de la résistance du béton

"En amont de la réalisation de l'épreuve enceinte, un important travail de préparation a été mené. Un réseau de 211 capteurs a été installé dans le bâtiment réacteur, dans l'espace entre-enceintes et sur la paroi interne du bâtiment, le tout relié directement au local de surveillance où se trouvaient les équipes EDF en charge de la réalisation de l'épreuve. Neuf compresseurs avaient été précédemment installés au pied du bâtiment réacteur pour permettre sa mise sous pression. L'épreuve enceinte consiste en effet à augmenter la pression du bâtiment réacteur, au-delà de la pression de fonctionnement normal (pression atmosphérique), pour s'assurer de la résistance du béton constituant l'enceinte de confinement. La pression du bâtiment réacteur a ainsi été augmentée par paliers successifs (de 0 à 4 bars), à l'aide des 12 compresseurs", indique Raphaël Ardisson, directeur Arrêt de Tranches et Maintenance.

Des résultats positifs

Le mercredi 1er décembre dans la nuit, un premier palier a été franchi. Une fois cette étape validée, la montée en pression du bâtiment réacteur s'est poursuivie jusqu'à atteindre les 4 bars. En parallèle, différents tests et mesures ont été réalisés à l'aide des capteurs préalablement installés. Le dernier jalon signant la fin de l'épreuve enceinte a été atteint vendredi 3 décembre en soirée, après 3 jours d'épreuve.
Après l'inspection de la cuve du réacteur et l'épreuve hydraulique, l'épreuve enceinte est la troisième étape décisive d'une visite décennale. Ses résultats, communiqués à l'Autorité de sûreté nucléaire, ont démontré la capacité de l'enceinte du bâtiment réacteur n°5 de Bugey à assurer sa fonction de confinement en toute sûreté ppoir 10 années supplémentaires.