Retour à l'accueil de la centrale

Gaëtan, peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

A la fin de mes études d’ingénieur à l’INSA de Lyon, j’ai tout de suite eu envie d’intégrer un grand Groupe. Fasciné par les opportunités que peuvent offrir ces entreprises en termes de parcours professionnels, j’ai eu la chance d’intégrer la raffinerie de Feyzin mais en tant que stagiaire pour le compte du Service d’Inspection reconnu. C’est là que je me suis pris de passion pour ce métier !

J’ai ensuite eu l’opportunité, en 2010, d’être embauché à la centrale EDF du Bugey (Ain) et cette fois-ci au sein même du SIR en tant qu’inspecteur Niveau 1 au départ. J’ai rapidement été nommé inspecteur Niveau 2 puis suppléant au responsable du service inspection, poste que j’ai occupé pendant 5 ans, avant de rejoindre un service de maintenance où j’ai occupé différents postes de manager pendant 8 années.

Je suis ravi d’avoir intégré il y a quelques semaines les équipes de la centrale de Saint-Alban Saint-Maurice et de pouvoir rejoindre un service d’inspection reconnu, un métier qui me correspond parfaitement.

Que représente pour toi le métier d’inspecteur du SIR ?

Le métier d’inspecteur est un métier passion. Il faut avoir un goût pour les équipements, leur conception, les matériaux. Il faut aimer partir à la recherche des modes de dégradation, les zones où le matériel est le plus exposé aux sollicitations du process…Durant mes études, je suis parti un an en Chine pour un stage d’expertise sur la corrosion des matériaux. Une expérience riche aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

Le SIR est une démarche d’amélioration continue et vecteur de performance collective et dans la durée. L’aspect règlementaire, qui peut paraître contraignant, est en fait là pour nous protéger.

Du circuit primaire à la turbine, l’énergie thermique de nos réacteurs est véhiculée sous forme de vapeur et d’eau sous pression, par l’intermédiaire de tuyauteries, d’échangeurs de chaleurs et de récipients. La maîtrise du risque pression répond à notre responsabilité de garantir la sécurité des personnes, la protection des biens et la préservation de l’environnement. Elle nécessite l’implication de tous les acteurs, dans tous les services et à tous les niveaux.

Avec mon équipe, je poursuivrai le travail de mon successeur pour porter les enjeux et mener à bien nos missions, avec la collaboration de tous les métiers.

Le saviez-vous ? la centrale de Saint-Alban Saint-Maurice dispose depuis 2005 d’un Service d’Inspection Reconnu, composé d’un chef de service et de 4 inspecteurs. Le SIR vise à assurer le suivi et la surveillance des Equipements sous Pression par reconnaissance de l’ASN. Cette reconnaissance est attribuée pour quatre années. En juin 2022, à l’issue d’un audit et de nombreuses observations de terrain, la reconnaissance du SIR a été renouvelée pour 4 années supplémentaires.

INSPECTEUR AU SIR : un parcours long et exigeant, sanctionné par un jury d'évaluation des compétences

Pour être inspecteur ou chef de service au SIR, il faut valider un jury. En lien avec les exigences réglementaires de reconnaissance des services inspection, le personnel des services inspection doit être habilité au vu notamment de sa qualification obtenue dans le cadre de disposition nationale.
A EDF, il s’agit de la CNRC (Commission Nationale de Reconnaissance des Compétences). Il existe plusieurs qualifications Inspecteur Niveau 1, Niveau 2, Responsable du Service Inspection et Expert.
Les compétences évaluées sont la métallurgie, le soudage, la conception et la technologie des équipements sous pression, les modes de dégradation, les Examens Non destructifs, la mécanique de la rupture, le fonctionnement, les codes et normes, l’organisation qualité, le guide professionnel d’élaboration des plans d’inspection et bien sûr la réglementation des équipements sous pression.