Retour à l'accueil de la centrale

L’académie des métiers savoirs communs CFA (centre de formation d’apprentis) a débuté lundi dernier, le 12 septembre, au campus formation. Initiée pour la deuxième année, elle est consacrée à la formation de jeunes en alternance au métier de technicien de conduite nucléaire, en collaboration avec le CFA d’Ambérieu (Ain).

Avec cette deuxième promotion, le site de Saint-Alban accueille 8 jeunes en alternance afin de les préparer au métier de technicien de conduite nucléaire, par le biais du nouveau diplôme créé par le groupe EDF en 2021, de niveau Bac + 2.
Issus de filières différentes, 7 garçons et 1 fille ont rejoint les rangs de cette nouvelle AK sous la houlette d’Eric, fil rouge et formateur UFPI.

Comment se déroule cette académie des métiers sur le site ?

Les contenus « terrain » et habilitations se feront sous 3 formes :

  • Par le biais de l’académie des métiers savoirs communs à Saint Alban pour les sites nucléaires de 1300 MW (de septembre 2022 à janvier 2023). Le contenu classique de la formation permet de délivrer les habilitations en radioprotection, en sureté nucléaire, en incendie et le principe de fonctionnement d’une centrale nucléaire.
  • En académie spécifique des métiers de conduite nucléaire en janvier 2024, toujours sur le site de Saint-Alban.
  • En équipe de quart avec un tuteur : chaque stagiaire retournera dans son unité pendant ces périodes (Paluel, Golfech, Flamanville 3, Civaux, Belleville et Saint-Alban, sites de références pour les stagiaires).

Comme les jeunes sont en alternance, les cours théoriques se passent au sein du CFA d’Ambérieu (01) où ils suivent une formation générale pour une remise à niveau et une partie technique avec des cours sur le fonctionnement de pompes, moteurs, …

Pour le service d’exploitation de Saint-Alban, Adrien et Alexis ont été retenus. Ils ont ainsi commencé l’académie ce lundi 12 septembre et sont très heureux d’avoir été choisis, parmi de nombreuses candidatures postées sur edf.recrute. Ils seront accompagnés sur le terrain, par leurs tuteurs respectifs, Sébastien pour Adrien et David pour Alexis.

" La création de ce diplôme en passant par une académie des métiers est une excellente initiative car jusqu’en 2021, il n’existait aucune formation certifiante afin de préparer les jeunes au poste de technicien de conduite nucléaire, alors qu’il s’agit d’un métier d’appel qui ouvre de plus, de réelles perspectives d’évolution vers bon nombre de métiers de cette même filière.
Cette formation de niveau Bac + 2 permet de former des techniciens à l’acquisition de compétences spécifiques qui permet le technicien d’être rapidement opérationnel. Une vraie plus-value pour le site et l’entreprise. " conclut Eric.

Témoignages de Flora, benjamine de la promotion avec ses 17 ans.

" En réalisant mon stage d’immersion de 3ème, j’ai eu l’occasion de voir « manœuvrer » les opérateurs de la centrale de Paluel sur simulateur. J’ai un souvenir très précis : je me suis dit que je voulais être ici plus tard… au pilotage. Mais avant il y a un long parcours. C’est pourquoi pour entamer ce cursus, j’ai passé un bac STI2D (développement durable) et après son obtention, j’ai postulé pour intégrer cette académie et j’ai eu la chance d’être retenue. La relève est peut-être assurée car j’aimerais si cela est possible, devenir chef d’exploitation comme mon père, en découvrant en amont chaque métier de la conduite.
Je suis la plus jeune, et de surcroit une fille parmi 7 garçons, mais j’assume bien et n’ai aucun complexe à être là ! "