Retour à l'accueil de la centrale

Le service commun de formation de la centrale a accueilli du 17 au 21 octobre une équipe d’experts de l’association WANO (*) pour une mission d’appui au développement des compétences des pilotes de réacteur (**). Pendant quatre jours, six pilotes du service conduite ont participé à une formation sur le simulateur, réplique identique de la salle de commande. Cette formation était co-animée par deux formateurs de WANO et trois formateurs de la centrale.

130 : c’est le nombre d’exploitants nucléaires membres de l’association WANO dans le monde. En parallèle des évaluations qu’elle conduit sur les quelque 460 sites nucléaires exploités par ses membres, l’association propose également des missions d’assistance et d’appui pour leur permettre d’améliorer en permanence leurs performances de sûreté et rejoindre les meilleurs standards internationaux.

Dans ce cadre, EDF a sollicité WANO pour une mission d’appui visant à renforcer la formation des pilotes de réacteurs nucléaires dans leur rôle de supervision des activités réalisées en salle de commande. La mission, qui a débuté en septembre, s’est déroulée sur quatre sites nucléaires, dont la centrale de Saint-Alban Saint-Maurice, qui a accueilli deux formateurs expérimentés : un écossais et un suédois. Ils étaient accompagnés d’un chef d’équipe néerlandais, coordinateur entre la centrale et WANO et fil rouge de cette mission d’appui. Deux interprètes étaient présents pour faciliter les échanges.

La formation a été découpée en deux sessions de deux jours. Elle comportait des apports théoriques en salle, avec des rappels sur le rôle des pilotes en salle de commande, ainsi qu’une partie pratique de 3 heures, avec une mise en situation sur simulateur. Les scénarii proposés aux stagiaires portaient sur la gestion d’une situation d’exploitation perturbée, avec cumul de pannes. Les sessions se sont poursuivies par un débriefing.

Pendant la formation, les experts de WANO et les formateurs de la centrale qui animaient conjointement, ont observé le positionnement du pilote et sa capacité à prendre du recul vis-à-vis de la situation évolutive proposée. Ils ont également analysé les interactions entre les pilotes et les opérateurs.

Les observations se sont faites dans la salle du simulateur et depuis le poste instructeur, derrière une vitre sans tain.

Le renvoi d’images de WANO à l’issue de cette mission à la centrale de Saint-Alban Saint-Maurice est positif. Ils ont jugé les pilotes très ouverts et engagés, incarnant la vision de leadership qui est attendue d’eux. La compétence des formateurs a également été soulignée, ainsi que leur capacité à former des pilotes sur le champ de la supervision.

Cette synthèse viendra enrichir le rapport global rédigé par WANO, sur la base des observations réalisées sur les quatre sites. Ce rapport sera remis au directeur de la Division production nucléaire et au directeur de l’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle (UFPI), commanditaires de la mission d’appui. Des recommandations ou suggestions pourront être émises par WANO, pour permettre à l’ensemble des sites nucléaires d’EDF, de faire évoluer encore la formation et le maintien des compétences des équipes de conduite, dans une démarche d’amélioration continue de la sûreté nucléaire.

 

(*) L'Association mondiale des exploitants nucléaires ou WANO (en anglais World Association of Nuclear Operators) réunit, au niveau mondial, les exploitants nucléaires. L'objectif de cette association est d'améliorer la sûreté nucléaires des installations de ses membres. Les membres de l’organisation sont principalement des propriétaires et des exploitants de centrales nucléaires. L’organisation apporte aux membres une assistance mutuelle, échange les connaissances en matière de sûreté et de retour d’expérience en exploitation, et partage avec eux les meilleures pratiques afin d’améliorer leurs performances. Les membres WANO exploitent environ 460 réacteurs nucléaires réparties dans plus de 30 pays et régions à travers le monde.

(**) Les pilotes sont, comme les opérateurs, présents 24H/24 en salle de commande. Alors que les opérateurs ont en charge le pilotage et la surveillance des installations, le pilote a pour rôle d’assurer l’interface physique et téléphonique entre les opérateurs et les métiers et projets, dans un souci permanent de préserver la sérénité de la salle de commande. Sa vision « tête haute » et son recul sur les activités de l’équipe lui permettent de superviser la surveillance de la salle de commande. Les pilotes (il y en a 14 à la centrale de Saint-Alban) sont tous d’anciens opérateurs expérimentés, qui connaissent parfaitement le fonctionnement et le pilotage des installations.