Retour à l'accueil de la centrale

Ils travaillent dans l’ombre toute l’année mais nos installations ne seraient assurément pas les mêmes sans eux…. Une salle des machines rutilante, des moteurs, tuyaux et pompes sans poussières ni tâche de graisse … c’est grâce à eux… Eux, ce sont les salariés de l’entreprise SAMSIC (établissement de Pierrelatte), en charge du nettoyage industriel des locaux, qui œuvrent au quotidien pour maintenir un état exemplaire des installations. Nous avons rencontré l’une de ces « fées du logis », Rachel, qui s’occupe avec enthousiasme et minutie de l’entretien de la salle des machines de l’unité n°2, actuellement en arrêt programmé pour maintenance.

Quand Rachel nous accueille dans le halle de la salle des machines de l’unité n°2, on voit tout de suite qu’elle se sent un peu comme chez elle… « Mes collègues me taquinent en me disant que c’est ma 2ème maison ici ! » explique t’elle d’emblée avec un large sourire.

« J’aime que tout soit nickel, du sol au plafond » … Quand on connaît les dimensions de la salle des machines, on a tout de suite une idée de l’ampleur de la tâche… mais rien ne décourage cette amoureuse du travail bien fait, qui connaît très bien les installations industrielles d’EDF puisqu’elle a commencé sa carrière à la centrale de Saint-Laurent quand elle avait 18 ans et qu’elle est fille d’un agent EDF, aujourd’hui retraité. « J’ai été élevée au biberon du nucléaire, plaisante t’elle. Je sais donc à quel point il est important que les installations soient propres et rangées. Pour les intervenants, c’est toujours plus agréable de travailler dans un environnement propre, et ils sont plus enclins à le respecter… On contribue également à la sécurité et à la protection de l’environnement. Sans oublier l’image que l’on donne aux personnes de l’extérieur qui viennent sur le site. Une installation propre et bien entretenue, ça rassure et ça donne confiance ! » 

Après Saint-Laurent, Rachel a travaillé à Dampierre « c’est là que j’ai vraiment appris mon métier et toutes les techniques de nettoyage industriel » précise Rachel. Elle a rejoint Saint-Alban en 2016. Quand les deux unités sont en production, elle et ses 20 collègues s’occupent des extérieurs, des vestiaires d’accès en zone nucléaire, des locaux électriques et de l’îlot nucléaire, ainsi que des 2 salles des machines.

Mais pendant les arrêts programmés, depuis son arrivée à Saint-Alban, Rachel est exclusivement affectée au nettoyage industriel de la salle des machines de l’unité à l’arrêt : un bâtiment qu’elle connait comme sa poche et une configuration qu’elle apprécie tout particulièrement « J’aime l’ambiance des arrêts, voir du monde et échanger avec les différents intervenants ».

Avec son chef d’équipe, elle commence sa journée à 7 h, après avoir récupéré les régimes de travail nécessaires au nettoyage des moteurs et pompes. Elle informe la salle de commande dès qu’elle commence le nettoyage : après avoir bichonné les moteurs, les pompes et leurs bâtis, elle s’attaque aux autres matériels : caisses à huile, vannes, tuyauteries, réchauffeurs, échangeurs, coffrets électriques…, sans oublier les sols, les sanitaires à 0 m et 15 m (2 fois par jour), l’évacuation des poubelles (2 fois par jour). « Je commence par le haut de la salle des machines pour descendre à – 4 mètres. Mon objectif : plus aucune poussière, toile d’araignée, trace d’huile ou de graisse... » Un chantier titanesque, renouvelé chaque jour….

Malgré la pénibilité (bruit, chaleur, matériel à manipuler et à déplacer d’étage en étage...), il ne fait aucun doute que Rachel aime son métier : « C’est une vraie satisfaction de voir le fruit de mon travail à la fin de la journée : quand tout brille et que plus rien ne traîne, je peux rentrer chez moi avec le
sourire ! C’est une fierté individuelle mais aussi collective, car nous avons tous ce même état d’esprit avec mes collègues. Nous sommes fiers de contribuer à la qualité de travail des intervenants et à donner une bonne image de la centrale. En prenant soin des matériels et des installations, nous permettons à la centrale de fonctionner plus longtemps, et c’est très important
».

Bravo et merci à Rachel et aux 23 salariés de l’entreprise SAMSIC qui contribuent au quotidien au nettoyage de nos locaux. Ils sont des partenaires essentiels du maintien d’un état exemplaire de nos installations dans la durée.