Retour à l'accueil de la centrale

Pour la plupart d’entre eux, il s’agissait de leur première visite en centrale nucléaire. Le 8 septembre 2022, les députées Caroline Abadie, Marjolaine Meynier-Millefert, Elodie Jacquier Laforge et Servane Hugue, le Sénateur de l'Isère Didier Rambaud et les maires de St Clair du Rhône, Clonas sur Varèze et Assieu ont profité de l’arrêt de l’unité de production N°2 pour faire une visite complète des installations, jusqu’au bâtiment réacteur.

« Merci pour cette visite d'une grande qualité que mes collègues ont beaucoup appréciée. C'est un moment privilégié pour nous de pouvoir accéder au cœur de la technologie et à tant de savoir » a tenu à souligner Mme Abadie à l’issue de ces cinq heures de visite, avec un long passage en zone nucléaire mais aussi au simulateur de conduite où des démonstrations de gestion de situations anormales leur ont été proposées.

La visite avait débuté par un déjeuner à l’Espace EDF Odyssélec. Moment privilégié pour faire connaissance et aborder les sujets d’actualité. L’occasion aussi d’échanger avec le commandant du Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie (PSPG), le capitaine Yannic Mohr, sur l’organisation de la protection du site de Saint Alban-Saint Maurice face aux menaces extérieures.

Les discussions ont été nombreuses autour de la disponibilité du nucléaire en prévision de l’hiver, de la construction des nouveaux réacteurs et de l’optimisation des capacités énergétiques produites par la centrale, en eau chaude par exemple, mais aussi autour des défis à relever concernant le recrutement et la formation des futurs salariés du nucléaire.

« Dans le contexte actuel, nous sommes évidemment ravis d’accueillir nos responsables politiques et de leur montrer l’investissement d’EDF ainsi que l’implication des salariés du site à mener à bien les maintenances prévues, à piloter en toute sûreté nos réacteurs pour que le site de Saint Alban-Saint Maurice soit à 100 % au rendez-vous de l’hiver ! », précise Nicolas Delecroix, directeur de la centrale.

L’arrêt de l’unité de production N°2 de la centrale, le 9 juillet dernier, pour une maintenance programmée de plusieurs semaines, a permis de recevoir une large délégation de représentants de l’Etat, de personnalités politiques et d’élus.
Il est l’un des sites nucléaires en France qui reçoit le plus grand nombre de visiteurs en zone nucléaire. Près de 340 personnes ont pu en bénéficier durant cette visite partielle de l’unité de production N°2 qui s’achèvera dans quelques semaines.