Retour à l'accueil de la centrale

Le 20 août, les équipes de la centrale nucléaire de Penly ont procédé à la mise à l’arrêt de l’unité de production n°2 pour sa visite partielle.

 

Une visite partielle est un arrêt programmé pour maintenance, qui fait partie du cycle normal d’exploitation de l’installation. Ce type d’arrêt se fait en alternance avec l’arrêt pour simple rechargement de combustible, plus léger en terme de chantiers. Un réacteur tel que ceux de Penly s’arrête environ tous les 18 mois.

 

2 000 intervenants d’entreprises sous-traitantes pointues dans leur domaine d’expertises sont attendus pendant ces trois mois de maintenance pour venir prêter main forte au millier de salariés de la centrale nucléaire de Penly.

12 000 activités sont au programme soit 150 par jour environ. Les plus notables le remplacement d’un tiers du combustible et la vérification complète d’un des corps basse-pression de la turbine.

La réussite d’un arrêt dépend entre autres, de la bonne coordination entre tous les acteurs ; sur site, les équipes utilisent l’image d’un passage de témoin dans la longue course de relais qu’est une visite partielle.

Si les règles générales d’exploitations est le livre de chevet de tout exploitant du nucléaire, le planning des activités de l’arrêt devient le best-seller à la mode pendant cette période de haute activité industrielle.