Retour à l'accueil de la centrale

Dans le cadre de la visite partielle de l’unité n°1 en cours, le rechargement des 193 assemblages combustible de la cuve du réacteur, s’est terminé le 9 mai. Cette activité requiert un haut niveau d’expertise et des compétences spécifiques.

Pour produire en toute sûreté une électricité bas carbone, les unités de production ont besoin tous les 18 mois environ, d’être mises à l’arrêt pour permettre le renouvellement d’une partie du combustible d’uranium. Cette opération, qui allie technicité et compétences, est réalisée par les équipes EDF de la centrale. La manutention des assemblages combustibles requiert l’utilisation de matériels spécifiques et fait appel à des compétences pointues.

Réalisées en 3x8, non interruptibles, les opérations de déchargement et de rechargement mobilisent en début et en fin d’arrêt, pendant plusieurs jours, toute l’équipe de la section combustible du service technique. Afin de maintenir un haut niveau de compétences sur des gestes professionnels rares, ces 20 spécialistes s’entraînent toute l’année sur un simulateur de chargement « grandeur nature ».

Les entraînements réguliers permettent de mettre en œuvre des gestes professionnels peu courants et très techniques et ainsi fiabiliser les interventions et garantir un très haut niveau de sûreté. Les assemblages combustible, stockés dans la piscine de désactivation sont acheminés sous eau jusqu’au à la cuve du réacteur. Pourquoi sous l’eau ? pour protéger les intervenants de toute irradiation.

Le saviez-vous ? Les 193 assemblages combustible contenus dans la cuve du réacteur sont constitués de crayons contenant les pastilles d’uranium. Des grappes de commande, insérées dans les assemblages permettent de réguler la puissance du réacteur. elles servent également à arrêter immédiatement la réaction de fission nucléaire en cas de besoin.