Retour à l'accueil de la centrale

Sur une centrale nucléaire, des essais périodiques sont régulièrement menés afin de s’assurer du bon fonctionnement des matériels.
Des vannes du circuit de vapeur principal, acheminant la vapeur produite dans les générateurs de vapeur (VVP), font l’objet d’essais périodiques mensuels.
 
Pour réaliser ces activités, les équipes appliquent des gammes opératoires, élaborées sur la base de règles d’essais nationales.
 
En 2018, lors de la rédaction de la gamme opératoire pour les centrales du palier 1 300 MWe P’4*, il est indiqué que l’essai doit être réalisé dans une période de deux semaines, tandis que la règle d’essais prescrit une semaine de tolérance.
 
Les documents techniques ont été corrigés et mis à jour. Toutefois, cet écart documentaire a conduit au non-respect de la tolérance prescrite, en 2019 pour les réacteurs n°1 et n°2 de Golfech et en 2020 pour le réacteur n°2 de Penly et en 2021 pour le réacteur n°1 de Penly.
 
Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, l'analyse montrant que les matériels ayant toujours été disponible malgré ce non-respect de la tolérance.
La direction du parc nucléaire a déclaré un événement significatif de sûreté de niveau 0 sous l’échelle INES, qui en compte 7, à l’Autorité de sûreté nucléaire le 08 juin 2021 .
 
* Palier 1300 MWe P’4 : douze réacteurs de 1 300 MWe P’4 à Belleville, Cattenom, Golfech, Nogent-sur-Seine et Penly.